Omicron : combien de doses faudra-t-il faire ?

coronavirus polynésie française
61d36d22e5a42_270581927-994096938124096-5842905117302805912-n.jpg
Manutea Gay appelle à l'action commune contre le covid. ©MT / Pol.1
Si la vaccination est le meilleur moyen de limiter la propagation du virus, des études ont montré que le vaccin perd en efficacité avec le temps. C'est pourquoi les rappels sont préconisés par les scientifiques. Certains ont déjà reçu trois doses de vaccin.

Le variant Omicron continue de se propager au fenua, au côté du Delta. Pour limiter cette propagation, la règle reste la même : la vaccination. Mais combien de doses faudra-t-il faire ? Certains ont déjà reçu une troisième injection, parmi les plus fragiles (personnes âgées ou immuno-déprimées). Une troisième dose qui est désormais recommandée à tout adulte de plus de 18 ans. Pour les personnes les plus faibles ou les plus exposées, une quatrième dose peut dorénavant être administrée. 

Les derniers chiffres à la date du 3 janvier 2022 recensent 173 859 personnes ayant reçu une première dose de vaccin. 71.3 % de la population possède un schéma vaccinal complet. 

Manutea Gay, de la plateforme covid, invite toute la population à se vacciner pour "venir à bout" de la pandémie :

Je fais le parallèle avec la filariose : 40% de la population était atteinte. Aujourd'hui on en est débarrassés car toutes les familles ont été traitées. Pour pouvoir venir à bout de la filariose, il a fallu une action communautaire. Il n'était pas question que la moitié refuse le traitement. Pour le covid, c'est la même démarche.

Manutea Gay, plateforme covid

Si la vaccination est le meilleur moyen de limiter la propagation du virus, des études ont montré que le vaccin perd en efficacité avec le temps. C'est pourquoi les rappels de vaccin sont préconisés par les professionnels de santé. 

En fait, comme les autres vaccins, les rappels sont vivement recommandés pour stimuler le système immunitaire, explique Henri-Pierre Mallet, épidémiologiste à la plateforme covid.

C'est le même principe que les autres vaccins. Le corps a besoin d'être 're-stimulé', pour produire des anticorps efficaces.

Henri-Pierre Mallet, épidémiologiste

Des rappels qui ne présentent "aucun danger", a-t-il rassuré. Les étrangers peuvent se faire vacciner et se mettre à jour en Polynésie, qu'ils soient marins, touristes ou autres. La Polynésie française a des accords avec tous les pays. 

Rendez-vous sur le site de la Direction de la santé pour plus de renseignements concernant les numéros de téléphone à contacter, les horaires et lieux des centres de vaccination ainsi que les précisions exactes sur les mesures sanitaires en cours. 

Regardez le reportage de Brigitte Olivier et Hiro Terorotua :

©polynesie