Papenoo, la dangereuse

loisirs polynésie française
61d65f0caa1ef_2022-01-05-patita-papenoo-frame-21676.jpg
La rivière Vaitu'oru, vallée de la Papenoo. ©Polynésie la 1ère
La Papenoo est l'une des rivières les plus dangereuses de Polynésie française. En effet, elle est alimentée par plus d’une trentaine d’affluents. Le niveau de l’eau peut donc monter soudainement de plusieurs mètres et piéger les baigneurs.

La rivière de la vallée de la Papenoo -la Maroto dans le jargon populaire- est considérée comme une des rivières les plus dangereuses de Polynésie française. Elle a la particularité d'être alimentée par plus d’une trentaine d’affluents, d'où son nom tahitien ha'apai'ano'o, qui signifie le rassemblement de toutes les eaux. Le niveau de l’eau peut donc monter de plusieurs mètres, de manière très soudaine, et ainsi surprendre les baigneurs. Ces derniers se retrouvent rapidement pris au piège. 

Historiquement

Originellement, la rivière de la Papenoo porterait le nom de Vaitu'oru -eaux qui se lèvent et gonflent- ou Vaitu'aru -eaux qui se lèvent comme une vague brutale. Dans les deux cas, il faut s'en méfier. 

Se pencher sur le passé peut donc expliquer le présent… Mais outre cet aspect dont seule Mère nature a le secret, le non-respect des consignes de sécurité mis en place par la municipalité et surtout, une sous-estimation du danger, viennent s'ajouter.

Après le drame qui a frappé à nouveau Papenoo mardi 4 janvier 2022, rappelons que tous les visiteurs doivent respecter le feu d'alerte, qui interdit la baignade lorsqu'il est rouge. Depuis 10 ans, la marie s’est dotée de ce système d'alerte pour prévenir les accidents tragiques. Son bon fonctionnement est assuré par les techniciens de la société Marama Nui, qui possède un barage en haut de la vallée.

Le débit moyen d’un cours d’eau est de 2m3 par seconde. Celui de la Papenoo s'élève à 11 m3. Lors du cyclone Ve’ena en 1983, il avait atteint 2200 m3 par seconde…  

Regardez le reportage d'Ismaël Tahiata et Hiro Terorotua : 

©polynesie