Pastèques de Huahine : 50 tonnes à écouler

agriculture polynésie française
Le succès des pastèques de Huahine ©Polynésie La 1ère
Ananas, melons et beaucoup de pastèques... 60 tonnes de fruits ont été débarqués du Taporo 7, mercredi 12 janvier, dont 50 tonnes de pastèques. Un marché juteux pour les grossistes qui n'auront aucun mal à les écouler.

Ce mercredi matin, les négociants en fruits se sont retrouvés très tôt sur le quai des goélettes, pressés de récupérer les bacs. 50 tonnes de pastèques et 10 tonnes de melons, une première récolte fructueuse qu'il faudra vite écouler. 

Parmi les distributeurs, cette famille dont les parents sont agriculteurs à Huahine. Les enfants, eux, vendent le produit à Tahiti. "Si il y en a beaucoup, on essaye de vendre à 250 Fcfp le kilo, quand il y en a pas vraiment, on monte des fois à 300 Fcfp.", explique Vavaratea Ariitai, qui travaille pour sa famille. 

La recherche des variétés est primordiale. Vanina Ah Sam, grossiste à la presqu'île, préfère par exemple la pastèque cacao à l'espèce appelée Tarzan, plus grosse et plus charnue. "Ce sont les pastèques les plus recherchées ici en Polynésie. Les Polynésiens aiment bien ces pastèques cacao", observe la grossiste. 


Roland Thon-Sin, lui, est un négociant patenté. Selon lui, son oncle est le meilleur agriculteur de Huahine. "Il a deux hectares de pastèques, il cueille jusqu'à 10 tonnes par cueillette.", confie l'homme qui vend ces pastèques en bord de route.