Bilan des intempéries : moins de dégâts qu'en 2017

aménagement du territoire polynésie française
Intempéries
Une partie du pont de Pueu a cédé lors des intempéries de janvier 2022. ©Polynésie la 1ère
René Temeharo, le ministre des grands travaux, des transports terrestres en charge des relations avec les Institutions était l'invité de notre journal télévisé dimanche 16 janvier 2022. Il dresse un bilan après les intempéries qui ont touché l'archipel de la Société.

L'archipel de la société a été touché par un épisode de fortes pluies au cours de la troisième semaine de janvier 2022. Placé en vigilance rouge vendredi 14 janvier, les écoles ont été fermées. De nombreuses maisons ont été inondées, 40 personnes ont du être évacuées du quartier de Nahoata, plusieurs accidents ont été enregistrés sur les routes de Tahiti. Quelques autres dégâts ont été relevés à la marina Taina et dans les îles Sous-le-Vent.

Poids lourds interdits sur le pont de Pueu

A Taravao, une partie du pont de Pueu a cédé. Les poids lourds ne peuvent toujours par l'emprunter, seuls les petits véhicules sont autorisés à le traverser depuis samedi soir, a confirmé le ministre des grands travaux, des transports terrestres en charge des relations avec les Institutions, René Temeharo, invité de notre journal télévisé ce dimanche. Le ministre a ajouté que le transport scolaire allait être assuré sur cette partie de l'île.

Il aura fallu six longues heures de travaux pour réparer l'ouvrage permettant ainsi le rétablissement de la circulation alternée sur une voie. Le ministère de l'équipement appelle les automobilistes à la plus grande vigilance et de ralentir au passage du pont. 

Anthony Jamet, maire de Taiarapu-Est, était en direct avec nous ce matin en radio. Ce dernier estime urgent d’arriver à monter un pont provisoire d’ici deux à trois semaines, avant la construction d’un nouveau pont qui viendrait remplacer l’ancien. 

Moins de dégâts qu'en 2017

Les dégâts causés par les pluies diluviennes sont moins importants cette année, en comparaison aux intempéries de 2017. Il y a cinq ans, plus de 800 habitations avaient été détruites ou inondées à Tahiti, représentant un total de plus de 4 000 personnes sinistrées. Une situation qui avait d’ailleurs conduit l’Etat à déclarer la Polynésie française « en état de calamité naturelle ».

Pour ne plus revivre ce sinistre épisode, le Pays a mis les moyens pour curer les rivières, connues dangereuses en cas de grosses pluies. Il y en 70, au total. Des travaux de curage ont été entrepris dès le mois d’octobre 2021 et ont permis selon René Temeharo, d'atténuer l'impact des intempéries de janvier 2022.

Nouveaux aménagements prévus

Pour mieux prévenir les inondations d'habitations, notamment à Papenoo, des aménagement seront entrepris pour contenir et réorienter les flux d'eau de la rivière dans la mer - alors même que certains habitants remettent en cause les aménagements du Pays, notamment la construction de digues, qui selon eux, aggravent le phénomène d'inondation. 

Le Ministre répond aux questions de Maruki Dury :