publicité

Réforme de la PSG : la grève est levée

Plus de 2000 personnes se sont rassemblées contre la réforme de la protection sociale généralisée (PSG) ce jeudi 15 février au matin place Taraho'i. Après s'être entretenus avec le Président de l'assemblée de la Polynésie française, les représentants syndicaux ont décidé de lever la grève.

© David Chang
© David Chang
  • Polynésie la 1ère, DC
  • Publié le , mis à jour le
Ils ont répondu présent à l’appel de l’intersyndicale O oe to oe rima, CSIP, Otahi et CSTP-FO ce matin à partir de 7h00 place Tarahao’i. Les représentants syndicaux se sont entretenus avec le président de l’assemblée, Marcel Tuihani pendant une petite heure. À l'issue des discussions, Atonia Teriinohoarai, secrétaire général du groupement O oe to oe rima, est ressorti plus décidé que jamais.

Atonia Teriinohoarai au micro de David Chang



Angelo Frébaut, porte parole de l’intersyndicale, a, lui, prononcé un discours pour rappeler les volontés du groupement et motiver les troupes.

Le projet de loi de réforme des retraites va être soumis à l’Assemblée à la fin du mois et s’il obtient la majorité, il sera validé le premier mars en séance plénière. Il reste donc deux semaines à l’intersyndicale pour faire pencher la balance de son coté. Les syndicats ont déjà discuté avec les représentants du Tahoeraa Huiraatira et ceux du Tavini huiraatira et Demain, ils rencontreront Armelle Merceron, représentante du Tapura Huiraatira à l’Assemblée.

Les manifestants ont fait une marche silencieuse et pacifique dans la ville de Papeete avant de suspendre la grève. En fonction de l’issue des négociations, un autre préavis de grève pourrait être déclenché dans les prochains jours. Celui ci serait alors effectif le premier mars.

Réforme de la PSG, la grève est levée
Réforme de la PSG, la grève est levée


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play