Trop d'accidents : les contrôles routiers se multiplient

sécurité polynésie française
Opération contrôles routiers, Arue, 7 avril 2022. ©Polynésie la 1ère
C’est une hécatombe depuis le début de l’année. Les accidents de la route s’enchaînent et se ressemblent… Les autorités ont donc décidé de renforcer les contrôles routiers. Hier soir, les gendarmes opéraient à Arue.

Quatre fois plus de personnes blessées sur les routes, trois fois plus d'accidents, deux fois plus de tués : le bilan du premier trimestre 2022 est désastreux, déplore Cédric Bouet, directeur de cabinet du haut-commissariat de la République en Polynésie. 

Il faut se ressaisir, il y a trop d'accidents sur le Fenua en ce moment et ça ne peut pas continuer.

Cédric Bouet, directeur de cabinet du haut-commissariat de la République

Les autorités réagissent en renforçant les contrôles routiers. Pas plus tard qu'hier soir, jeudi 7 avril, les gendarmes opéraient à Arue, "pour intercepter toutes les formes de délinquance routière" précise le directeur de cabinet du HC. Une dizaine d'homme - unités spécialisées, brigade et équipe cynophile - étaient mobilisés. En moins de 30 minutes, des infractions étaient déjà relevées : vitesse excessive, véhicule en situation irrégulière... Parmi elles, un cas de conduite avec possession de stupéfiants.

Deux-roues ciblés 

L'opération ciblait davantage les deux-roues, particulièrement vulnérables, avec des conducteurs aux comportements répréhensibles (manœuvres dangereuses, vitesse excessive, règles de priorités, défaut d'assurance ou de carte grise, pas de casque...). "Ce ne sont pas des fautes d'inattention, ce sont des fautes imputables au conducteur", regrette Cédric Bouet. Neuf personnes sont décédées depuis le début de l'année. Huit accidents sur les neuf impliquaient des deux-roues, motorisés ou non. 

Les infractions se multiplient, même en semaine. 

Il n'y a pas de soir exceptionnel, l'accidentologie montre sur ce premier trimestre que les accidents surviennent partout sur Tahiti et les archipels, à n'importe quelle heure de la journée.

Cédric Bouet, directeur de cabinet du haut-commissariat de la République

Cédric Bouet met en garde les automobilistes et conducteurs de deux-roues : les opérations de contrôles vont donc se multiplier partout en Polynésie et les sanctions vont tomber...

©polynesie