Un clip vidéo inédit pour dénoncer les violences faites aux femmes

musique polynésie française
Un clip vidéo pour sensibiliser sur les violences faites aux femmes. ©Polynésie la 1ère
Les jeunes femmes de la maison familiale rurale de Vairao ont composé les chants, les danses et la mise en scène d'un clip vidéo qui vise à sensibiliser la population sur les violences faites aux femmes.

Les féminicides récurrents, les violences conjugales de maris envers leurs femmes - sans omettre que l'inverse se produit également - gangrènent le monde des humains. Les violences faites aux femmes concernent toutes les sociétés et font partie de l'envers du décor au fenua.

En Polynésie, 1 500 femmes par an sont victimes de violences intrafamiliales, selon les chiffres donnés par le Président de la République Emmanuel Macron lors de son voyage sur le territoire en 2021. Selon les rapports les plus récents, le Pays détient toujours l’un des ratios nationaux les plus élevés par rapport au nombre d’habitants. 

Composition originale

Dans ce contexte, les jeunes femmes de la maison familiale rurale de Vairao ont composé les chants, la chorégraphie et la mise en scène d'un clip vidéo qui vise à sensibiliser la population sur les violences faites aux femmes.

Décliné en trois grandes parties, le tournage du clip a commencé ce matin à Toahotu. Dans la vidéo, un homme repousse brutalement sa campagne. C'est la scène la plus violente - malheureusement fidèle à la réalité. La maltraitance des femmes est évidemment au cœur du scénario et les exemples ne manquent pas, que ce soit à la maison ou ailleurs.

Autre lieu de tournage, le marae de Nuutere où les danseuses de la MFR entrent en jeu.

Une partie du clip, filmé par EM Production, tourné au marae de Nuutere. ©Polynésie la 1ère

Ce projet pédagogique est destiné à la Polynésie, en particulier aux jeunes femmes qui subissent ces violences.

Une fois terminé, le clip vidéo sera présenté aux maisons familiales rurales de Métropole. Le thème retenu pour cette année : La Femme Libre.

En Polynésie, des téléphones "grave danger" sont attribués à des femmes et le Procureur de la République a mis en place une page Facebook consacrée aux violences intrafamiliales. 

Au delà de mettre en lumière une lutte honorable, ce clip vient subtilement rappeler que toute forme de violence - contre quiconque - ne doit jamais devenir anodine.