Voiture contre un portail, une grenade sur une tombe

justice polynésie française
tribunal / justice
Archives ©Polynésie la 1ère
Deux affaires insolites hier au palais de justice. D'abord celle d'un homme jugé en comparution immédiate qui, outre le fait d'avoir insulté les gendarmes, a détérioré avec sa voiture un portail. Puis celle d'un autre qui n'a rien trouvé de mieux que de déposer une grenade sur une tombe.

Sans permis, sans assurance, ivre au volant, un homme a été arrêté dimanche, à la presqu’île. Hier, le récidiviste a été jugé en comparution immédiate pour ces faits mais aussi pour avoir insulté des gendarmes, proférer des menaces de mort à l’encontre d’un homme et de ses deux enfants, et détérioré le portail d’un particulier.  

La voiture a, en effet, fini sa course dans un portail après que le conducteur, sans tirer le frein à main, s'est arrêté pour aider sa compagne qui avait perdu connaissance.   Le tribunal correctionnel a suivi les réquisitions du parquet et l’a condamné à deux ans de prison dont 6 mois avec sursis.  

Effet d'une bombe

Une grenade à la place d’un bouquet mortuaire. C’est ce qu’un homme a décidé de déposer sur la tombe d’un de ses amis. La détention, le transport de ce type de matériel utilisé en temps de guerre, est illégal. Et ce n’est pas la première fois que cet homme est arrêté en possession d’une grenade. Il devra s’expliquer le 2 juin, sur ces faits.