"Pouvanaa a Oopa, te metua" en DVD

culture tahiti
L’élu du peuple Pouvanaa te Metua
©Polynésie 1ère - Abinera Tematahotoa
Marie-Hélène Villierme, réalisatrice du film, et Sandro Stephenson, arrière petit-fils de PouvanaaaOopa ont présenté ce vendredi la sortie du DVD de Pouvana'a Opa lors d'une conférence de presse.
Mille exemplaires ont été édités par Marie-Hélène VILLIERME, la réalisatrice. Après 4 ans de réalisation, ce matin, elle a présenté son DVD devant la presse, un film qui relate l'histoire de Pouvanaa.

Communiqué de presse : Marie-Hélène Villierme :
 
Parcours du film depuis sa sortie
 
- FIFO 2012 : Prix du public
- Programmation au cinéma Majestic pendant 15 jours
- Festival Rocherfort-Pacifique, France, 2012
- Délégation de la Polynésie française, Paris, 2012
- Festival Anûû-rûÂboro, Poindimié, NC, 2012
- Festival Islands in the World, Suva, Fiji, 2013
- Quai Branly, Paris, 2013
- Sortie prévue dans une salle de cinéma à Lyon, printemps 2014
  
Sortie du DVD 
 
Lors du FIFO 2012, une délégation de la famille OOPA était présente et la promesse fut faite à ce moment-là de faire une version du film en tahitien. Ce qui était par ailleurs cohérent par rapport à l’histoire du Metua.
À coté de cela, il était nécessaire de le traduire également en anglais pour une large diffusion.
 
Travail de traduction, d’adaptation, d’interprétation (6 voix pour chaque version) pour obtenir après plusieurs mois de travail deux versions entièrement doublées dans les deux langues (sans sous-titres donc).
 
Dans le DVD, on trouve aussi en bonus, l’enregistrement de l’aria (chant classique) extraite de la Passion selon St Matthieu de JS Bach, qui a été traduite en tahitien puis interprétée par un quatuor réuni pour l’occasion.
L’enregistrement avait eu lieu dans la petite chapelle de l’Évêché à la Mission, en présence de quelques personnes.
L’idée de rajouter ce bonus est venue après que plusieurs personnesaient demandé quel était le nom de la chanteuse, de la musique, savoir si on pouvait le passer à la radio,… d’où ce petit « cadeau ».
 
Retour sur l’accueil du public 
 
Sans calculer à l’avance ce que le film allait susciter comme réactions, il apparaît clairementaujourd’hui qu’il a permis de briser le silence qui entourait cette histoire « ancienne ».
 
En connaissant mieux cette période, on peut avoir une meilleure lecture de la situation aujourd’hui. Ce qui est important aussi, c’est de traverser, les yeux ouverts, ce qui peut faire mal ou qui nous embarrasse. Et aller de l’avant.
 
Si on parle de la révision du procès aujourd’hui, il est important que cette question ne soit pas confiée aux seules mains du politique, mais que chacunpuisse se faire son idée en connaissance de cause, que l’opinion publique se fasse entendre.
 
Aujourd’hui âgés de 70 ans et plus, il reste encore quelques témoins des événements. Le film a sorti des gens de leur silence. De nouveaux témoignages sont arrivés…
 
Révision du procès
 
Et la famille, qu’en pense-t-elle ?
 
C’est l’occasion ici d’entendre comment la famille envisage la révision du procès.
Comment est-elle associée à la démarche, sachant que seule la Garde des Sceaux est considérée légitime pour déposer une demande en révision.