polynésie
info locale

Recrudescence de la syphilis en Polynésie française

santé tahiti
Sida : dépistage quasi  immédiat
Le nombre de cas a doublé en un an, passant de 30 à 83 cas. Ce chiffre inquiète le corps médical.
La syphilis se transmet exclusivement par voie sexuelle, lors de rapports non protégés. Ces chiffres inquiètent les médecins qui craignent également avec elle la recrudescence de cas de VIH, transmissible lors de conduites sexuelles à risques. C'est ce qu'explique, en partie, le docteur Ngoc Lam Nguyen, responsable du centre des maladies infectieuses et tropicales :


D’autres infections sexuellement transmissibles ont également doublé : la gonococcie et la chlamydia, première cause de stérilité chez les femmes en Europe. Le seul rempart à ces maladies demeure le port du préservatif.  Aujourd'hui, les campagnes de prévention se raréfient. Après le collège, plus aucune sensibilisation n'est faite au sein des établissements scolaires. Le message a donc tendance à être oublié.

Caroline Hirondelle, infirmière libérale exerçant également à l'Université de Polynésie française, estime qu'il y a un relâchement depuis quelques années. Un relâchement de la part des jeunes mais aussi un problème de tabous.


La syphilis peut être mortelle si elle n’est pas soignée. Il est possible de la contracter plusieurs fois. Il faut donc se protéger systématiquement et consulter au moindre doute.
©Polynesie1ere

 

Publicité