Revue de presse des poissons d'avril 2017

société tahiti
Revue de presse des poissons d'avril 2017
Plus le poisson d'avril est gros, plus il passe. ©POLYNESIAN VOYAGING SOCIETY
Le coeur de Te Fiti retrouvé à Huahine, ou encore l'astronaute Thomas Pesquet qui ne veut plus rentrer sur Terre...Voilà quelques poissons d'avril publiés dans la presse aujourd'hui. Une tradition qui remonte au Moyen-Âge. Explications.
Peu de médias locaux ont joué le jeu, cette année. Sur Polynésie 1ère Radio ce matin, Barack Obama a rencontré Edouard Fritch pour soutenir le projet des îles flottantes. Pour Tahiti Infos, "Le coeur de Te Fiti a été retrouvé à Huahine". Pas de poisson d'avril dans La Dépêche, ni sur Radio 1.
Sur la toile locale, les poissons d'avril sont nombreux : un restaurant de Papeete annonce ainsi que l'accès ne se fera bientôt plus que par hélicoptère, ou encore un sous-marin pour faire la liaison Tahiti-Moorea (photo à l'appui)...Plus c'est gros, plus ça passe, semble-t-il.
Sur France Info, l'astronaute français, Thomas Pesquet, a décidé de ne pas rentrer sur Terre et de rester dans l'espace.
Revue de presse des poissons d'avril 2017
Un sous-marin pour faire la liaison Tahiti-Moorea, annoncé le 1er avril.
Le poisson d'avril est une tradition, entre amis, en famille, comme dans les médias.
Plusieurs hypothèses relatent l'histoire du 1er avril. Mais la plus répandue serait qu'en 1564, en France, le Roi Charles IX aurait décidé de faire commencer l'année civile le 1er janvier, au lieu du traditionnel 1er avril. Beaucoup de personnes auraient alors eu du mal à changer leurs habitudes (ou bien des réfractaires qui refusaient de changer leur calendrier) et continuaient de célébrer la nouvelle année le 1er avril. Moqués par les autres, c'était l'occasion alors de faire des blagues et d'accrocher de faux poissons, correspondant à la fin du Carême dans la religion catholique.
Mais le poisson d'avril est également fêté dans les pays anglophones, en Allemagne, en Russie, en Espagne et dans les pays Sud-Américains.

Quelle que soit son origine, le 1er avril est resté partout le jour des farces, des poissons en papier accrochés dans le dos, le jour où la réalité devient différente.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live