Semaine mondiale de l’allaitement : « six mois à minima »

santé tahiti
semaine mondiale allaitement 2016
©Bélinda Tumatariri ; Polynésie 1ère
C'est la semaine mondiale de l'allaitement, une pratique très répandue en Polynésie française où près de neuf femmes sur dix donnent le sein à leur bébé dès la naissance. Mais elles arrêtent trop rapidement. 
Neuf femmes sur dix allaitent dès la naissance : il faut saluer cette statistique mais il est aussi important de souligner qu’une grande majorité des mamans passent au biberon, partiellement ou en totalité, après seulement quelques semaines d'allaitement.

Selon une enquête menée par la direction de la santé en 2011, seule une mère sur trois poursuit l’allaitement maternel au-delà de trois mois. Or, il est recommandé par les médecins d’allaiter les bébés au lait maternel à minima durant les six premiers mois de l'enfant.

La Polynésie s’est dotée pour 2015-2020 d’un programme pour la promotion de l’allaitement maternel dans le but d’encourager et soutenir la pratique, mais aussi pour informer sur les vertus du lait maternel. Isabelle Andrès, médecin au centre de la mère et de l’enfant à Pirae l’enfant et la mère répond aux questions de Belinda Tumatariri :

Isabelle Allaitement Bélinda

Pour quelles raisons ces mamans arrêtent l’allaitement après seulement quelques semaines ? Laurence Pourtau et Hiro Terorotua sont allés ce mercredi à leur rencontre, au centre de la PMI de Pirae. 
MAISON DE LA MERE ET DE L’ENFANT : AU CHEVET DE L’ALLAITEMENT