Speak Tahiti : apprendre le reo ma'ohi plus facilement

éducation tahiti
speak tahiti
©Polynésie la 1ère

Le "Speak Tahiti, Paraparau Tahiti" permet un apprentissage repartit sur 20h de cours théoriques et pratiques. Un imagier et sa version numérique viennent compléter ce concept. Il a l’avantage de permettre l’apprentissage de la langue en dehors du fenua

 

C'est le nouveau-né de la famille "Speak Tahiti, Paraparau Tahiti" : un imagier en français/tahitien. A l’intérieur, plus de 200 mots de vocabulaire en tahitien avec leur traduction. Pour connaître la bonne prononciation d’un mot, c’est simple, il suffit de scanner le QR code et de télécharger les sons. "On faisait beaucoup de contenus qui finalement ne sortaient pas de l'entreprise, c'était l'idée de se dire : si ça marche pour nos clients, peut-être que ça pourrait marcher pour un plus grand nombre", explique Heiura Itae-Tetaa, directrice de "Speak Tahiti, Paraparau Tahiti". 

L’imagier est aussi en version numérique. On peut l’exporter plus facilement. La preuve, Heimiti est née à Tahiti, mais vit avec sa famille à Genève. Avec sa petite fille de 20 mois, elle utilise la version numérique. "C'est franchement un très très beau livre qui permet à ma fille de garder ce petit lien avec la Polynésie et surtout de se familiariser avec des sons de notre belle langue, quelques mots", souligne Heimiti Tikare.  

Samantha, elle aussi est Tahitienne. Le Chili est son pays d’adoption. Traductrice de métier, elle travaille en collaboration avec Heiura sur la traduction de l’imagier en espagnol. "Beaucoup de latinos seraient vraiment intéressés, notamment ceux qui sont passionnés par la danse tahitienne. Dernièrement, il y a un grand intérêt d'apprendre la langue tahitienne (...) Parce que les étrangers commencent à comprendre que c'est un tout : pour danser, il faut aussi comprendre la culture et comprendre notre langue", précise Samantha Vairea Duval, professeur de ori tahiti et traductrice 

Durant le confinement, Heiura Itae-Tetaa a dû proposer d'autres manières d'apprendre. "Grâce au e-learnig, on a proposé aux gens ici en Polynésie mais aussi d'ailleurs de pouvoir bénéficier de nos cours en visioconférence. Pour 2021, notre grand projet est de transformer notre site internet en plateforme numérique pour apprendre de manière autonome la langue", explique la directrice. 

D’ici la fin de l’année, "Speak Tahiti, paraparau Tahiti" ambitionne de traduire l’imagier en anglais et en japonais. En attendant, les ventes de ce recueil continuent. En 10 jours, près de 150 commandes ont été expédiées dans les îles, aux États-Unis et en Europe.