Squid Game : quand les jeux des séries télé inquiètent à l’école

éducation tahiti
Squid Game
©Polynésie la 1ère
La folie "Squid Game" contamine les cours de récréation ! Un mimétisme qui inquiète le secteur de l'éducation. Comment les enfants peuvent-ils trouver normal de répéter à l’école ce qu’ils voient à la télévision ? s’interroge Tepuanui Snow. Le succès est désormais sous haute surveillance.

C’est la série qui cartonne. 90 milliards de retombées financières depuis sa sortie il y a à peine un mois. Squid Game met en scène des adultes sans ressources prêts à donner leur vie pour devenir riche en jouant à des jeux d’enfants comme un deux trois soleil. A Tahiti aussi les enfants adorent et dans les cours d’école les anciens jeux sont de nouveau à la mode avec les cartes aux logos de la série sans trop de violence pour l’instant. Néanmoins il "qu'on reste prudent face à ce phénomène", prévient Ritia Teroopa, directrice école Punavai Plaine. 

Mais les parents d’élèves s’inquiètent sur les réseaux sociaux…Les jeux de la série sont à l’origine de beaucoup d’actes de violence en Belgique et en France. "Les pratiques violentes que l'on constate dans les écoles viennent d'abord de la maison, du fait que ces enfants regardent ces séries ou utilisent des applications sur leur tablette qui ne sont pas dans leur âge. Donc, je rappelle juste qu'il s'agit de la responsabilité des parents", explique Tepuanui Snow, président d’honneur de la fédération des parents d’élèves. 

L’alerte a été lancée par la direction générale de l’éducation. Un appel à la vigilance adressé à l’ensemble du personnel. "On nous alerte sur le fait que les enfants sont très au fait de la série, qu'ils la regardent avec leurs parents, qu'ils sont capable d'en parler, de décrire les scènes qu'ils ont vues, qu'ils sont capables de retranscrire ces jeux", précise Isabelle Dinand Directrice générale adjointe DGEE. Aucun fait de violence lié aux jeux de la série n’a pour l’instant été signalé en Polynésie.