Les supers yachts : une manne financière pour la Polynésie

tourisme tahiti
Le yacht "no comment"
©www.yachtnocomment.com
La saison des yachts bat son plein ! Le secteur estime que chaque année, les yachts dépensent entre un et deux milliards de francs pacifique en Polynésie. Une manne économique non négligeable, malgré le manque de places dans les marinas. Un reportage de Lucile Guichet et Jérôme Lee.
 
La saison des yachts bat son plein. Amarrés à la Marina Taina ou au quai de Papeete, ils attendent leurs propriétaires pour naviguer dans les îles, comme le « No Comment » : un super yacht de 47m qui reste quatre mois en Polynésie. Pour son capitaine, Cy Wastell, la destination est irréprochable : 

"C’est magnifique. On ne se trompe pas en venant ici. L’eau cristalline, la végétation…C’est incroyable. Et nous trouvons tout ce dont nous avons besoin grâce aux agents maritimes sur place. C’est très pratique pour quoi que ce soit. "


Dans cette niche en plein développement, trois agents maritimes s’occupent spécialement des services aux yachts. De l’administratif à l’approvisionnement, ils s’occupent de tout... même des demandes les plus spéciales : « Un jour, il y avait une compétition de golf à l’international, raconte Etienne Boutin, agent maritime. Un client voulait absolument la voir et évidemment, aucune chaîne locale ne la retransmettait. Nous avons trouvé un passionné de golf à Taravao qui, par chance, avait enregistré la compétition via les chaînes satellite. Nous lui avons acheté la cassette 30.000 F et notre client a pu regarder la compétition. Il était ravi. »

Une soixantaine de yachts seulement vient chaque année en Polynésie, souvent une étape dans leur tour du monde. Mais ils représentent une manne économique non négligeable pour le Pays. En effet, le secteur estime que chaque année, les yachts dépensent entre un et deux milliards de francs pacifique en Polynésie. Le seul problème ? le manque de places ! Afin de remédier à cela, une nouvelle marina est prévue dans les plans du Village Tahitien, mais elle ne sera pas sortie de l’eau avant cinq ans...
 
Les supers yachts : une manne financière pour la Polynésie