Pompiers vaccinateurs : ça pique à Taravao

coronavirus taiarapu-est
pompier
Les pompiers qui vaccinent : ils sont arrivés lundi matin, et dès mardi, ils commencent leur mission de renforcement de la campagne de vaccination. Cinq d’entre eux ont été affectés à la presqu’île et ont commencé à vacciner. Un coup de main efficace pour la commune.

Petite surprise pour les habitants de Taravao hier, à la place des blouses blanches d’hôpital, ce sont des pompiers qui manient les piqures :

Un peu étonné, mais elle à l’air de savoir ce qu’elle fait donc j’ai confiance. Et en plus, elle a des doigts de fées...  

Un habitant taquineur

pompier


Une première au fenua. En effet, ce sont des pompiers habilités à la vaccination, venus spécialement de France :

Dans le cadre de la crise sanitaire, une dérogation a été réalisée pour permettre aux sapeurs-pompiers, sous certaines conditions, d’administrer les doses. Mais tout cela doit être fait avec le concours d’un infirmier pour préparer les doses et sous couvert d’un avis médical.

Matthieu SCHMITT, capitaine et pompier vaccinateur

 

pompier


A Taiarapu-Est, près de 40 % de la population est vaccinée. Le maire compte sur ces renforts pour atteindre les 70 %. Il a aménagé le centre Teaputa pour accélérer les choses.

 

Sur place, on offre deux services : le dépistage et la vaccination. On essaye de valoriser le lieu pour que ce soit plus simple pour tout le monde, mais surtout pour que la campagne de vaccination continue. Si on veut gagner la guerre, il faut mettre tous les moyens…   

Anthony Jamet, maire de Taiarapu Est


La vaccination, mais pas que

La mission de ces pompiers ne se limite pas qu’à la vaccination. Ils ont aussi la responsabilité de former d’autres professionnels d’interventions en poste sur le territoire.

En France, ils sont déjà 25 000 sapeurs-pompiers à avoir cette habilitation.

On va d’abord monter une équipe mobile pour aller vacciner les personnes qui ne peuvent pas se déplacer directement chez eux. Puis, on a pour projet de former des sapeurs-pompiers de Taiarapu- Est pour qu’après notre départ ils puissent poursuivre la mission.  

Matthieu Scmitt, capitaine


Les 39 autres pompiers arrivés de l’hexagone lundi matin ne sont pas en reste. Eux aussi ont commencé leur travail dans leurs lieux d’affectation. La durée de leur mission au fenua est de quinze jours.