Pointe Poriro : un projet immobilier qui divise

polémique taiarapu ouest
projet immobilier Poriro
©Polynésie la 1ère
C’est un projet immobilier qui fait du bruit du côté de Toahotu. Une résidence d’appartements située à la pointe de Poriro. Si certains riverains s’inquiètent de l’impact sur l’environnement et d’un paysage qui pourrait être défiguré, le maire lui y voit un apport économique pour la commune.

C’est à la pointe de Poriro que la résidence Areiti pourrait voir le jour. Un projet immobilier de 83 logements, principalement des F2 et F3, avec 149 places de parking. Ce dernier a déjà fait l’objet d’une étude d’impact sur l’environnement, il y a une quinzaine de jours. C’est bien sur ce point que certains riverains émettent des doutes.

C’est le cas de Jean-François, qui vit juste à côté depuis trente ans. "J’habite au bout dans la petite darse où ils veulent justement faire leurs rejets. Leur assainissement de ce côté-là est problématique car on a un seul vent qui intervient, c'est le Toerau, c'est comme une bouteille : ça rentre mais ça ne sort jamais. Donc, s’il y a une pollution quelconque ou même si les rejets ne sont pas propres, tout est mort car ici c’est une petite nurserie".

 

Comment notre population va faire pour venir ici ? Ils vont faire le tour ?

Chantal Tauraatua - maire déléguée

 

Un cahier de doléances est mis à disposition de la population à la mairie de Taiarapu-Ouest. Pour l’heure, les quelques signataires sont contre ce projet. En question, le rejet des eaux usées mais pas seulement. "Toutes les personnes qui habitent là et qui sont sans voiture viennent à la plage ici. Tout le monde vient ici. Cet endroit n'est pas connu du monde (...)  Comment notre population va faire pour venir ici ? Ils vont faire le tour ?", s'interroge Chantal Tauraatua, maire déléguée de Taiarapu-Ouest.

 

Ca va créer des emplois pour la population et peut-être la commune

Tetuanui Hamblin, maire de Taiarapu-Ouest

 

De son côté, le maire qui se dit pour le projet se veut plus rassurant. Des modifications ont déjà été prises en compte par les architectes, comme par exemple le ponton un temps envisagé mais finalement retiré. Le tavana voit dans ce projet immobilier un apport économique pour sa commune. "Ca va donner du travail, déjà pour le temps de la construction (...) et après, une fois que la construction est faite. Ca va donner des emplois au niveau de la maintenance, de l'électricité, de la station d'épuration, du jardinage, du ménage pour les logements. Donc ça va créer des emplois pour la population et peut-être la commune", estime Tetuanui Hamblin

Une réunion entre élus est prévue vendredi. Quant au groupe en charge du projet, il doit déposer le permis de construire la semaine prochaine. Une affaire à suivre, donc...

Regardez le reportage de Suliane Favennec :