Visite guidée au centre de soin à Taravao

coronavirus taravao
centre de soin Taravao
©Polynésie la 1ère

Il a accueilli ses premiers patients il y a près d'un an déjà. Le centre de soin et de prévention de Taravao a été officiellement inauguré ce mardi 18 mai. Il accueille 25% des malades de la presqu'île pour toutes pathologies légères. 

C'est le nouveau centre de santé et de prévention de Taravao. Plus qu’un dispensaire, c’est une infrastructure qui vient en complément de l’hôpital. Il est destiné aux 21 000 habitants de la presqu'île et plus particulièrement aux 7000 enfants qui y vivent. Une trentaine de personnels : médecins, dentistes, infirmiers, aides-soignantes et secrétaires animent les cinq pôles d’accueil.

"L'activité principale est vraiment de prendre en charge le patient quelque soit l'âge et dans sa globalité. Ce n'est pas que soigner le bobo, c'est aussi réfléchir avec chaque personne sur : est-ce qu'il est bien ? est-ce qu'il a besoin de conseil au niveau de l'alimentation ? est-ce qu'il peut faire des activités sportives ?", explique Marie-Pierre Tefaafana, directrice de l’hôpital et du centre de soin. 

Un quart de la population a choisi de fréquenter ce centre pour sa santé. Ce qui permet aussi à de jeunes internes venues de métropole pour quelques mois d’élargir leurs connaissances de la médecine : "C’est complétement différent de la France en générale, on a plein de pathologies différentes", constate Léa Robin, interne en médecine générale. 

En plus de la médecine générale, de l’hygiène dentaire, du centre de protection infantile et du suivi médico-scolaire, un pôle gynéco pour toutes les femmes de tous âges est facilement accessible. "Depuis qu'on est venu dans les nouveaux locaux, j'ai l'impression d'avoir plus de patientes", observe Aloysia Chantry, sage-femme. Enfin, puisque l’époque l’oblige : un  centre de vaccination Covid a été installé dans les anciens locaux et reçoit 70 personnes par jour. Ce centre a couté 270 millions de Fcfp financé à 47% par l’État et à 53% par le Pays.