Tauhiti Nena réclame la délégation de service public

boxe tahiti
Tauhiti Nena
©Polynésie la 1ère
Le président de la Fédération polynésienne de boxe a présenté, ce vendredi 10 janvier, son bilan face à la presse. Fort de ses résultats sportifs, Tauhiti Nena revendique la légitimité de récupérer la DSP. 
 
La Fédéraration Polynésienne de boxe présidée par Tauhiti  Nena espère, avec le soutien de la ministre des Sports, que la délégation de service public (DSP) revienne dans son camp. Lors de la présentation du bilan de la fédération à la mairie de Papeete, ce vendredi matin, il s'est justifié avoir fait un bon bilan sur quatre ans et sans subvention avec de bons résultats aux derniers jeux du Pacifique Sud avec 10 victoires sur 12.

Par ailleurs, Tauhiti  Nena se dit soutenu par une quarantaine de clubs et compte 1200 licenciés avec des cadres de brevets d'Etats. "On est les seuls à avoir des clubs aux Marquises, aux Australes et aux Tuamotu", a t-il déclaré. 
 

Après examens du dossier par le COPF, et le ministère des sports Christelle Lehartel devrait se prononcer la semaine prochaine si la DSP reste à la Fédération de boxe anglaise de Polynésie française présidée par Ismael Tahiata ou à la Fédération Polynésienne de boxe de Tauhiti Nena.