Taxe d'entrée de surveillance sanitaire : après le 20 juillet, il faudra la payer

coronavirus tahiti
Taxe d'entrée frais sanitaires surveillance
Photo d'illustration. ©Polynésie la 1ère
Une taxe pour les frais sanitaires sera demandée pour les arrivées sur le territoire à partir du 20 juillet. 5 000 cfp pour les voyageurs vaccinés, 12 000 cfp pour les autres. Avec les tests PCR obligatoires, la facture du voyageur augmente.

A partir du 20 juillet, tous les passagers débarquant en Polynésie française, résidents y compris, devront s’acquitter d’une taxe d’entrée obligatoire pour contribuer aux frais de surveillance sanitaire. Les voyageurs pourront la payer en ligne sur la plateforme Etis.

Elle sera de 5 000 cfp pour les voyageurs vaccinés et les mineurs de 6 à 18 ans non vaccinés accompagnant un adulte vacciné.

Et de 12 000 cfp pour les voyageurs non vaccinés ou pour les enfants voyageant seuls âgés de 6 ans et plus non vaccinés.

Taxe d'entrée frais sanitaires surveillance
Photo d'illustration ©Polynésie la 1ère

 

Andy Teahui, résident de Tahaa actuellement en métropole, doit revenir le 25 juillet au fenua. Il déclare qu'il a reçu son autorisation de retour à Tahiti "sans avoir payé la taxe en ligne". Heiarii Tetaria, consultant de voyage, explique qu'"on a conseillé aux gens, si par exemple ils partent demain et reviennent le 25 juillet, qu'ils peuvent déjà faire l'Etis avant le 20 juillet pour ne pas payer les 5 000 cfp ou 12 000 cfp demandés".

La validité de l'Etis, une fois remplie, a une durée de 30 jours. Le récépissé dispensera de payer la taxe des frais de surveillance sanitaire.

Certaines catégories de voyageurs seront exonérées de cette taxe. Voici la liste :

Taxe d'entrée frais sanitaires surveillance
©Polynésie la 1ère

 

Regardez le reportage d'Ismaël Tahiata :