Le temple Kanti célèbre le rat de métal

fêtes de fin d'année tahiti
Le temple Kanti célèbre le rat de métal
©Polynésie la 1ère
C’est à minuit ce vendredi 24 janvier, que le cochon de terre a laissé place au rat de métal, pour cette nouvelle année chinoise.
Le jour de l'an chinois apporte son lot de festivités. Cet évènement très important aux yeux de la communauté chinoise permet de perpétuer la culture asiatique et de célébrer le rat de métal.

Très impliquée dans sa culture, Flore Aline ne manquerait ce jour de fête pour rien au monde :

"Nous sommes d'origine chinoise, c'est le premier jour de l'an chinois, on suit donc les traditions...Je ne sais pas pour les autres, mais personnellement c'est un plus pour moi."


Les 8 lions, embaumés par l'encens, ont fait leur entrée dans le temple. Cette année, un nouveau lion a rejoint la troupe et s'est "reveillé". Pour l’accueillir, Richard, le gardien du temple a pris soin d'attacher sur sa corne une feuille de pamplemousse.

Pour la communauté chinoise, le pamplemoussier apporte la prospérité et chasse les mauvais esprits. Le lion va partager les ondes postives aux commerçants qu'il visite tout au long de la journée.

En Polynésie, les festivités du nouvel an chinois sont très appréciées. Pour certains, c'est l'occasion de brûler des bâtons d'encens en espérant que leur voeux se réalisent. Pour d'autres, la journée permet de découvrir la culture asiatique de l'art culinaire à la calligraphie, en passant par les danses traditionnelles.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live