Teura Bauwens, première Miss Tahiti est décédée

miss tahiti tahiti
Teura Bauwens
©DR - Ville de Pirae
Teura Bauwens, la première Miss Tahiti élue en 1960 est décédée ce mardi matin à l’âge de 82 ans. Elle n'avait jamais cessé de travailler pour la promotion de nos îles au travers de ses engagements, qu'ils aient été personnels ou professionnels.
Teuraheimata Teuira est née à Paea, fille unique, elle sera élevée par sa grand-mère à Teahupoo. Toujours très élégante, habillée de tissu pareu coloré, Teura était installée à Pirae depuis presque trente ans. Elle a marqué les esprits des Polynésiens en devenant la toute première Miss Tahiti en 1960, Tarita Teriipaea étant sacrée première dauphine : c'était à l'hôtel restaurant « Les tropiques ». Arrivée un peu par hasard aux épreuves de pré sélections, Teura avait été sacrée parmi 17 candidates en lice.

Elle avait commencé par travailler en tant que vendeuse dans une boutique de vêtements de mode polynésienne à Papeete, tenue par Augustine, une couturière très en vogue à l'époque. Teura avait eu la chance de voyager à Paris, le berceau de la mode, un univers qui la fascinait.

Passionnée de danse polynésienne

Elle se passionnait également pour la danse polynésienne et les voyages, grâce aux nombreuses opportunités qui lui étaient données de voyager en signant un contrat publicitaire pour la compagnie des Transports Aériens Intercontinentaux (T.A.I). Elle découvrira l'Indochine, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, les États-Unis, et bon nombre de pays d'Amérique latine et d'Europe.

En 1956, elle figurait en tant que danseuse dans la troupe de danse « Heiva » montée par une autre figure de la culture polynésienne, qui deviendra également une de ses meilleures amies : Madeleine Moua. En 1966, Teura s'était mariée avec Gérard Bauwens.
Elle était partie vivre quatre ans en métropole mais avait finit par revenir au fenua. A son retour, Teura avait enseigné la danse tahitienne. Dans un premier temps ses élèves étaient essentiellement des femmes et des enfants de militaires.

Investie dans la vie associative

Teura s’était investie parallèlement dans l'artisanat après avoir été initiée par Mme Stella Lehartel. Elle avait participé a de nombreuses activités associatives féminines dont elle fut membre ou responsable à l'époque. Parmi elles, l'association artisanale de Pirae « Vai Hau », dont elle fut la présidente.
En 1988, elle fut aussi à l'origine de la fédération « Rima Aravihi no Pirae » qui regroupait alors les diverses associations d'artisans de la commune

Source: site Internet de la mairie de Pirae
Les Outre-mer en continu
Accéder au live