polynésie
info locale

Treize films en compétition pour le 17ème FIFO

cinéma tahiti
17ème FIFO
©FIFO
Le FIFO ( festival du film océanien) se déroulera cette année du 1er au 9 février. Une 17ème édition particulièrement riche, qui sera présidée par le réalisateur Eric Barbier.
C'est une année particulièrement riche pour le FIFO, puisque 135 films ont été envoyés au comité de sélection, qui en a visionné 90, et finalement retenu 13 en compétition. 15 autres films seront présentés au grand public dans la catégorie hors compétition.

Le samedi 1er février, le festival ouvrira à 15h30 avec la projection au grand théâtre de 9 courts métrages, principalement néo-zélandais et australiens, mais tous sous-titrés en français.

A partir de 19h, c’est la nuit de la fiction qui prendra le relais. 12 films seront projetés. On notera la diffusion de « ORI », du Tahitien Manuarii Bonnefin, qui a choisi de raconter l’histoire d’une jeune fille sourde qui veut apprendre à danser et devra surmonter son handicap pour y arriver.

Et en avant-première, deux autres fictions polynésiennes seront présentées : « L’oiseau de Paradis » de Paul Manate et « Vaiora « de Itia Prillard et Emmanuel Juan.

Eric Barbier président du jury

Ce 17ème Fifo sera présidé par Eric Barbier, célèbre cinéaste, auteur d’une dizaine de longs métrages dont « La promesse de l’aube » sorti en 2017.

Il présentera en avant-première mondiale son dernier film, « Petit Pays », qui raconte les guerres civiles du Burundi et du Rwanda à travers les yeux d’un enfant de 12 ans.

Les précisions de Miriama Bono au micro de Patita Savea:
©polynesie

Rencontres entre passionnés de l’audiovisuel et du cinéma

Le reste du jury est composé d’une réalisatrice Néo-Zélandaise Lisa Taouma, du réalisateur Australien Paul Damien William, auteur de « Gurrumul », prix spécial du jury du FIFO 2019, d’Emmanuel Kasarhéou, qui assure désormais les fonctions d’adjoint au directeur du patrimoine et des collections au musée du Quai Branly, de Joe Wilson, producteur de documentaires à Hawaï, de Jacques Vernaudon, linguiste à l’université de la Polynésie Française, et de Tauarii Lee, rédacteur en chef adjoint à Polynésie la Première.

Conférences et ateliers seront évidemment nombreux. 4 journées seront consacrées au montage vidéo, preuve que la réalisation avec les smartphones et les tablettes devient très populaire, notamment chez les jeunes qui pourront y accéder à partir de 15 ans.

La billetterie de ce 17ème FIFO est d’ores et déjà ouverte.