polynésie
info locale

Un grand orthopédiste parisien en mission à Tahiti

santé tahiti
operation-enfant-pied
Une opération pour redresser un pied bot, une déformation congénitale, dure environ 2h. ©Polynésie 1ère
Au moins une fois par un an, un spécialiste de la métropole séjourne à l'hôpital Taaone. Philippe Wicart, un chirurgien orthopédiste spécialiste des enfants, réalise sa deuxième mission au sein du CHPF. Une équipe de Polynésie 1ère l'a suivie . Reportage.
Philippe Wicart est un grand spécialiste parisien. Chirurgien orthopédiste au sein de l'hôpital Necker à Paris, le professionnel spécialiste des enfants est actuellement en mission sur le territoire. A l'instar du cardiopédiatre néo-zélandais qui propose des consultations annuelles sur le fenua, ce spécialiste se déplace au moins une fois dans l'année pour consulter des jeunes patients mais aussi les opérer. Philippe Wicart a donc rejoint le centre hospitalier de Taaone pour une semaine de mission. Depuis son arrivée, le chirurgien n'arrête pas.


La journée commence d'abord par les consultations. Le chirurgien reçoit donc les jeunes patients avant ou après opérations. Comme ce jeune garçon qui vient des Marquises pour se faire poser un plâtre en résine par le médecin après une première opération.


Mais, après quelques consultations, la journée de ce grand spécialise est loin d'être finie. En effet, le chirurgien enchaîne avec les opérations. Ce jour-là, c'est une petite fille de 5 ans qui a besoin d'être opérée. L'enfant est née avec un pied bot, une déformation congénitale du pied. Le spécialiste doit donc redresser le membre de manière à ce que la patiente puisse marcher correctement.

pied bot
Le pied d'une patient qui souffre d'un pied bot, une déformation congénitale. ©Polynésie 1ère

L'opération va durer 1h30. Au bloc, le chirurgien est assisté d'une infirmière et de deux médecins locaux, dont le docteur Pierre Fleuret. Le professeur commence par l’intérieur du pied en incisant les parties molles, il attaque ensuite le côté externe du pied afin de raccourcir l’os trop allongé. Après avoir extrait une partie de l'os, le chirurgien peut alors redresser le pied. Enfin, le médecin pose des broches qui vont bloquer temporairement le pied dans la bonne position. Une fois recousu, ce dernier est plâtré...


Une formation continue pour les médecins locaux


Philippe Wicart est habitué à ce type d'opération qu'il pratique régulièrement au sein de l'hôpital Necker. Ce jour-là, le professeur pratiquera d'ailleurs trois opérations comme celle-ci. Avant, pendant et après le passage au bloc, il essaye de partager au maximum son expérience et ses connaissances avec ses confrères polynésiens. Pour ce grand spécialiste, il est important de former les professionnels du fenua afin de développer cette compétence en Polynésie française.


Orhtopédiatre au sein du CHPF, le docteur Fleuret semble tout à fait de l'avis du spécialiste. Ce dernier perçoit d'ailleurs la présence de Philippe Wicart comme une formation continue pour les médecins locaux.

Retrouvez le reportage de nos journalistes au journal télévisé de ce samedi 26 septembre.
Publicité