Un nourrisson et un homme de 80 ans décèdent des suites du chikungunya

chikungunya tahiti
chikungunya moustique
©DR
Après deux décès au cours des semaines précédentes, le bilan s'alourdit avec la mort d'un nourrisson et d'une personne âgée.
Le chikungunya continue de faire des victimes. Un nourrisson de 8 jours et un homme de 80 ans qui souffrait d'une insuffisance rénale, sont mortes la semaine dernière. Cela fait maintenant quatre personnes décédées des suites de cette maladie transmise par le moustique.
 
Selon les estimations de la direction de la santé, il y aurait 11 229 personnes touchées par le chikungunya, dont 95 % de cas à Tahiti et Moorea, et 141 hospitalisations enregistrées. Les consultations explosent, 4.000 malades se sont rendus chez leur médecin entre le 10 et le 16 novembre. C’est une fois et demie de plus que la semaine précédente. Et, la caisse de prévoyance sociale a enregistré une augmentation de 20 % d'arrêt maladie par rapport au mois dernier. Une conséquence de cette épidémie de chikungunya...

Ce mercredi 26 novembre, deux journalistes de Polynésie 1ere ont silloné les cabinets médicaux et les pharmacies de Faa'a. Il y a toujours autant d'affluences de personnes malades.

Ecoutez le reportage de nos journalistes, Abinera Tematahotoa et Vaitiare Nauta :

POINT CHIK - MICRO TROT.. FR



Pour lutter contre cette épidémie, le pays continue les pulvérisations. Ces dernières reprennent ce mercredi 26 novembre dans la zone urbaine et à la presqu’île. Retrouvez la liste complète des zones de pulvérisations ici