Un specimen de tiare mutant avec 17 pétales !

environnement tahiti
tiare
©Cathy Raphael Shanahini/Facebook
Sur cette photo prise par Purea Ahini sur l'île de Puka Puka dans l'archipel des Tuamotu et publiée sur Facebook,  il semble qu'il s'agisse d'une fleur triple victime d'une mutation. Le tiare, celui qu'on accroche à l'oreille, comprend habituellement entre 5 et 7 pétales.
Pour le botaniste Frédéric Jacq, spécialiste du Tiare 'apetahi sur le territoire, et qui travaille aussi pour le pays et la DIREN, "toutes les variétés de Tiare sont différentes, mais ce sont des plantes - les Tiare Tahiti et Tiare Taina - qui ont été choisies et modifiées par l'homme, alors tout est possible".

Sur cette photo "on distingue cette plante des autres tiare car elle a été atteinte par quelque chose. Ça peut être un insecte, un champignon, une maladie, une plaie qui a provoqué un choc. Les cellules embryonnaires de la fleur ont été divisées, peut être, pour donner plusieurs fleurs dans une même fleur".

Victime d'un choc

La comparaison est possible avec le cocotier où dans le cas d'un tronc, "à cause d'un stress souvent lié à un cyclone, la base se dédouble. C'est une façon de dater les cyclones d'ailleurs !"

"Si c'est une seule fleur, c'est quelque chose d'exceptionnel. Mais il existe des gardenia à fleurs doubles ou des gardenia "thunbergia" qui ont 9 pétales" précise le botaniste.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live