Vaccination, le drive-in victime de son succès

coronavirus tahiti
vaccination présidence
©polynésie.la1ère

Le Pays lance une grande campagne de vaccination pour tous. Un centre de vaccination massive a été ouvert ce samedi sous le chapiteau de la Présidence. A peine ouvert à 8h ce matin il enregistrait déjà une centaine de volontaires.

Vaccination pour tous
 

La Présidence devient ce samedi 13 mars un centre dédié pour toutes les personnes au moins âgées de 18 ans qui veulent se faire vacciner. Un drive-in vaccination qui est ouvert ce samedi de 8h à 16h et demain dimanche 14 mars de 8h à 12h. Plus de limitation d’âge c’est ouvert à tout le monde et visiblement le public est au rendez-vous. Avant même l’ouverture ils étaient déjà une trentaine à attendre devant les grilles de la présidence. Des personnes arrivées pour la plupart 4h avant l'ouverture ses grilles.

Motivations diverses
 

Parmi la foule, des jeunes et moins jeunes avec des motifs aussi divers que variés allant des études en métropole à sa sécurité sanitaire ou la possibilité de rentrer chez eux pour des plaisanciers étrangers. Tous semblaient soulagés une fois le produit inoculé. Le président du gouvernement et le haut-commissaire étaient présents pour assister à cette première campagne de vaccination massive.

Circuit balisé
 

Les volontaires sont appelés à se garer sur le parking situé en face de la Présidence. Un circuit est alors à suivre jusqu'au chapiteau de la Présidence.

Le Pays ne compte pas s'arrêter là puisqu'à partir du 20 mars, l'Institut Louis Malardé vaccinera les samedis et dimanches. Ce sera tous les jours, à la Maison médicale de garde située à côté des urgences du centre hospitalier. A partir du 15 mars, à Ua Pou, Hiva Oa, Tubuai et Fakarava. Du 22 mars, à Rurutu, Makemo et Rikitea.

Selon le dernier décompte de la Direction de la Santé, 5 459 personnes ont reçu les 2 doses du vaccin.10 478 ont reçu une première injection.

Si vous avez eu le covid, il est recommandé d'attendre 6 mois, avant d'envisager la vaccination.

Regardez ce reportrage de Jeanne Peckett-Pouira et Patrick Tsing Tsing :