Trafic de cuivre jugé en appel en Polynésie française

justice
tribunal / salle audience
©Polynésie la 1ère
La cour d’appel de Papeete jugeait ce matin 3 hommes d’origine asiatique qui étaient à la tête d’un trafic de cuivre et d’un gang de ferrailleurs.
 
L’affaire remonte à 2011. Plus de 3 tonnes de cuivre avaient été volés sur des chantiers en Polynésie française à destination de la Chine.

Le dossier est réexaminé ce matin en appel alors que les individus avaient été condamnés en 2016 en 1ère instance à 2 ans et 3 ans de prison assortis d’un an de sursis mise à l’épreuve.

Arcus Usang, l’avocat des prévenus est interrogé par Miri Tumatariri

Réaction du Maître Arcus Usang


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live