Air Tahiti Rairoa Horue : c’est ouvert mais en attente des vagues !

surf rangiroa
cérémonie Air Tahiti Rairoa Horue
©Polynésie la 1ère

C’est dans une ambiance calme que s’est déroulée, ce lundi 1er mars, la cérémonie d’ouverture de la Air Tahiti Rairoa Horue en présence des compétiteurs et des officiels. Le premier jour de compétition pourrait démarrer mardi. 

Près d’une soixantaine de personnes sont présentes à la pointe, en face du spot de la passe d’Avatoru : des riders, des officiels, quelques représentants de la commune et des sponsors. Le strict minimum pour ouvrir cette première journée de la Air Tahiti Rairoa Horue. Une condition aussi pour éviter la propagation du coronavirus alors que l’île n’enregistre plus de nouveau cas depuis une semaine.

Le premier adjoint au maire en charge de la jeunesse, Maraeura Tahuhu, a d’ailleurs rappelé l’importance du respect des gestes barrière pour protéger surtout la population de Rangiroa. Et, pour ceux qui arrivent de Tahiti, de porter le masque autant que possible. La brigade sanitaire est là pour veiller au grain…  

cérémonie Air Tahiti Rairoa Horue
©Polynésie la 1ère

 

Sous un soleil de plomb et une chaleur écrasante, la cérémonie d’ouverture s’est déroulée ce lundi matin peu avant 10h en face de la passe. Particularité de la compétition cette année : il ne s’agit pas de la Rangiroa Pro suite à la fermeture des frontières et donc de l’impossibilité aux étrangers de se déplacer en Polynésie, mais d’une édition spéciale pour les locaux.

Une aubaine pour la quarantaine de riders, surfeurs comme bodyboardeurs, de faire le show et de s’affronter. Une première cette année : les filles entrent dans la danse en concourant avec les hommes dans la catégorie Open. Et, il faudra se méfier des deux inscrites : Vahine Fierro, championne du monde junior 2018, et Vaiarii Ho.

Les officiels ont également rappelé aux riders de la compétition de faire attention à la réglementation mais pas seulement. Le spot peut être dangereux car le platier contient peu d’eau avec des coraux vivants et surtout coupants, sans compter le courant. Selon Philippe Klima, le directeur de compétition, les premières séries pourraient être lancées mardi 2 mars. Un premier call est prévu à 7h.

La houle nord-est, parfaite pour cette passe, doit arriver mardi matin et permettre d’avoir des vagues de meilleure taille. Pour le premier tour,  la compétition pourrait donc aller très vite et se dérouler sur deux jours et demi si les conditions sont au rendez-vous. Quoiqu'il en soit, elle devra se terminer le 5 mars au plus tard. Du côté des riders, on est impatient. Ils ont eu trois jours de bonnes vagues laissant place donc aux free session. Ils sont désormais excités de commencer à surfer pour cette compétition 100% locale.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live