polynésie
info locale

Erom : Lana Tetuanui : « que les barrières de l’interdit tombent aujourd’hui »

le sénat morurora
Mission EROM
©A.M ; Polynésie La 1ère
La  visite de travail de la commission mixte parlementaire de cadrage de la loi Morin prend fin jeudi 4 octobre 2018. Ses membres regagnent Paris après une mission de près d’une semaine au Fenua.
La commission qui doit remettre son rapport de préconisations au premier ministre avant la fin de l’année, a rencontré la presse, ce jeudi matin. La présidente Lana Tetuanui a donné les premières pistes qui vont figurer dans ce rapport. Cinq propositions qui ne risquent pas de plaire à Matignon.

L’ouverture de Moruroa au public

Le dialogue risque en effet de se tendre dès le premier point : l’ouverture de l’atoll au public. La sénatrice Lana Tetuanui, présidente de la commission mixte paritaire a donné l’exemple d’une classe de l’atoll voisin, Tureia, qui risque d’être victime d’un raz-de-marée en cas de d’effondrement d’une partie de Moruroa. Lana Tetuanui nous détaille l’aspect pédagogique d’une telle décision au micro d’Axelle Mésinèle: 

Lana Tetuanui : le nucléaire dans l'éducation

« Nous n’avons pas le droit de décevoir encore une fois la population »

La commission insiste sur cinq points. L’ouverture de Moruroa au public mais aussi une consolidation de la méthodologie du CIVEN ou encore la création d’un guichet unique pour les démarches de constitution des dossiers de victimes. La commission mixte paritaire souhaite faire disparaître le terme « indemnisation » et le remplacer par « réparation » et ainsi faire reconnaître l’aspect moral des conséquences des essais nucléaires. Enfin, le 5ème point réclame une étude trans-générationnelle qui pourrait enclencher un processus d’élargissement de la liste des maladies radio-induites.
 
Mission EROM photo de famille
©Axelle Mésinèle ; Polynésie La 1ère


 
Publicité