Sauvetage miraculeux d'un marin tombé au large des Australes

sauvetage
bateau silver supporter
©JRCC Tahiiti

Mardi 16 février dans la matinée, le JRCC Tahiti est informé par l’armateur du navire « Silver Supporter » que le chef machine du bateau (52 ans) a disparu, probablement tombé à la mer entre 4h et 8h du matin. 

Mardi 16 février dans la matinée, le JRCC Tahiti est informé par l’armateur du navire « Silver Supporter » que le chef machine du bateau (52 ans) a disparu, probablement tombé à la mer entre 4h et 8h du matin.

Le navire en provenance de Nouvelle-Zélande se situe à plus de 400 milles marins (740 km) au sud des Australes et a fait demi-tour pour revenir sur sa route et commencer les recherches.

Aussitôt le JRCC Tahiti émet des messages de détresse à l’attention des éventuels navires dans les parages et fait calculer par Météo France les dérives probables de l’homme à la mer.

Il engage aussi l’aéronef Gardian de la Marine Nationale en alerte qui rallie la zone aux environs de 14h00.

Après presque deux heures de recherche à plus de 1 200 km de Tahiti, l’avion est relevé par un deuxième aéronef Gardian pour maintenir un dispositif fort et de soutien au navire jusqu’à la tombée de la nuit. Vers 18h00, le « Silver Supporter », annonce au JRCC Tahiti qu’il vient de retrouver l’homme, sain et sauf.

Après un bilan de santé positif, malgré 14 heures passées dans l’eau, le navire reprend sa route vers Pitcairn.

Liberté de manœuvre est donné au Gardian qui fait route vers Faa’a, mission accomplie. Une issue heureuse pour l’homme et tout l’équipage du « Silver Supporter », un soulagement pour tous ceux qui ont contribué aux recherches.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live