Ventes pyramidales : quand les victimes parlent

justice
Ventes pyramidales : quand les victimes parlent
Des arnaques qui touchent des centaines de personnes en Polynésie. 
Tiare (nom d'emprun), victime de ce système, a perdu toutes ses économies. Elle témoigne : "on a été arnaqué, et ce qui m'a fait le plus mal c'est que j'ai invité des personnes proches de ma famille et elles ont été victimes tout comme moi".

Le reportage de Jeanne Phanariotis et Jérôme Lee :
 

Les ventes pyramidales sont interdites depuis 2013 en Polynésie. L'assemblée a voté jeudi dernier un texte qui alourdi les sanctions encourues : celui-ci prévoit une amende pouvant atteindre 35,8 millions cfp (ou 10% du chiffre d’affaires du réseau pyramidal) et une peine de deux ans d'emprisonnement.