Assises : 10 ans de réclusion criminelle pour Joseph Rivière

justice
Cour d'Assises de St-Denis
©Réunion 1ère
Les jurés de la cour d’assises ont condamné Joseph Rivière à 10 ans de réclusion criminelle. Ils ont suivi en grande partie l’avocat général. Après 6 ans d’incertitude Frido k’Bidy sait enfin qui a tenté de le tuer.
Il aura fallu attendre 6 ans pour savoir enfin avec certitude qui a tiré sur Frido K’Bidy le 22 Mai 2010 à 6 heures du matin à Grand-Coude dans les hauts de Saint-Joseph. Mardi, pressé de question, l’accusé va finir par avouer. Oui, il a tiré sur Frido K’Bidy. Oui, il était jaloux et ne supportait pas d’avoir été écarté par la concubine de sa victime. En revanche, il affirme qu’il n’a pas voulu tuer Frido. Il voulait juste lui faire peur. Il avait visé les jambes…
Pourtant c’est bel et bien au cou, à l’épaule et au thorax que le quadragénaire est gravement blessé. Il a du ramper jusqu’à la route pour appeler à l’aide et être sauvé.
Six ans après les faits, il sait enfin la vérité. Six longues années d'incertitude, à se demander si Rivière était le tireur et si un autre voisin n’est pas, le, coupable.
 
10 ans de réclusion criminelle
 
Ce long délai entre le tir et les aveux a couté très cher au prévenu. L’avocat de Joseph Rivière a tenté d’émouvoir les jurés en soulignant que son client est aujourd’hui âgé de 68 ans : « à son âge les années compte double », tentera le bâtonnier Georges-André Hoarau.
Les jurés n’ont pas suivi cette analyse. Ils ont accepté de requalifier la tentative d’assassinat en coups et blessures volontaires avec arme et préméditation, mais en revanche ont condamné Joseph Rivière à 10 ans de réclusion criminelle.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live