Assises : l’amant a-t-il voulu tuer le concubin de sa maîtresse ?

justice
Assises
©Réunion 1ère
Joseph Rivière, 68 ans, comparait depuis lundi pour tentative d’assassinat sur Frido K’Bidy. Il aurait tiré sur le compagnon de sa maîtresse le 22 Mai 2010, le blessant gravement…
Difficile de savoir de quel côté le fléau de la balance de la justice va pencher. Joseph Rivière est-il l’homme qui a tiré sur Frido K’Bidy ?
C’est la question de ce procès qui a débuté lundi devant les assises de La Réunion.
Le 22 Mai 2010 vers 6 heures du matin, coup de feu retentit à Grand-Coude. Fredo K’Bidy, touché au cou et au torse s’effondre. Il parvient en rampant à demander de l’aide.
Il y a six ans, la loi du silence régnait dans le cet écart de Saint-Joseph. Six ans plus tard, cette même chape de plomb est tombée sur la salle d’audience.
 
Coupable ou innocent ?

Joseph Rivière, 68 ans, a reconnu les faits en garde à vue chez les gendarmes, puis devant le juge d’instruction avant de se rétracter. Depuis, il nie les faits. Lundi, il a réaffirmé être innocent. Il a été l’amant de la concubine de Frido K’Bidy comme beaucoup d’autres hommes dans le quartier, en revanche il est le seul à détenir un fusil de chasse correspondant à l’arme qui aurait été utilisé lors de la tentative d’assassinat.
C’est son propre fils qui l’avait découvert dans le grenier de leur case et l’avait donné aux enquêteurs.

Ce fusil est-il l’arme qui a servi à tirer sur Frido K’Bidy ?
En fonction de la peine prononcée par la cour d’assises, les jurés répondront à cette question centrale dans ce dossier.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live