publicité

Assises : les meurtriers du couple Aho-Nienne face à leur crime

Les 4 meurtriers et une complice du meurtre des époux Aho-Nienne comparaissent devant les assises de La Réunion à partir de demain mardi, 31 janvier 2017. Le 22 janvier 2015 vers 19h30 à Grand-Bois Saint-Pierre, ils avaient massacré le couple de commerçants pour dérober 4 200 €.

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Le vendredi 23 janvier 2015, La Réunion est sous le choc. La veille au soir, deux commerçants du quartier de Grand-Bois, les époux Aho-Nienne ont été victimes d’une sauvage agression à leur domicile. Il était un peu plus de 19 heures.
Odette et Emile, âgés de 86 et 92 ans, ont été évacués dans un état très préoccupant.
Aux premières heures du jour la nouvelle tombe. Odette a succombé à ses blessures dans la nuit.
En milieu de journée, Emile s’éteint.
 
Massacrés pour 4 200 €
 
L’enquête révèle que le passage à tabac a été d’une violence inouïe. Les « gramounes » ont été roués de coups avec une barre de fer. Les fils des victimes, présents, ont assisté au massacre. Egalement hospitalisés, ils apprennent aux inspecteurs que les agresseurs voulaient faire avouer à leurs parents où ils cachaient de l’argent.
Cette scène de terreur surréaliste a pris fin quand, les meurtriers ont entendu une voiture se garer et la portière claquer devant la case des Aho-Nienne.
 
Un procès de quatre jours
 
Ce crime sordide, des commerçants historiques de Grand-Bois, mobilise les forces de l’ordre.
Le surlendemain, alors que l’étau se resserre autour des suspects, Evelyne Filomart, l’une des principales responsables de cette équipée sauvage, se livre.
Dans la foulée sont interpellés, Jimmy Celina, Mickaël Robert, Elsa Gonthier poursuivis pour vol ou complicité de vol avec violence ayant entraîné la mort. Ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité. A leurs côtés dans le box des accusés, Carole Gravier, domiciliée dans l’Est. Elle est poursuivie pour recel du butin.
Lors du procès qui débute, le contexte de cette affaire, l’impact sur l’opinion publique et le déroulement des faits risquent de peser très lourds. Le verdict sera rendu vendredi.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play