Attaque terroriste à Nice : réactions de la communauté musulmane réunionnaise

terrorisme
Façade Mosquée de Saint-Denis
©Réunion 1ère
A l’instar de l’Eglise catholique et de l’évêque de La Réunion Gilbert Aubry, la communauté musulmane condamne l’attaque terroriste qui a eu lieu hier à Nice.
Les motivations terroristes de l’assaillant de Nice, un migrant tunisien de 21 ans arrivé récemment en France, ne font plus "aucun doute", a expliqué hier soir le Parquet national anti-terroriste. Pour rappel, l’attaque au couteau qui a eu lieu à l’intérieur de la Basilique Notre-Dame a fait trois morts et plusieurs blessés.

A La Réunion, Monseigneur Gilbert Aubry a condamné cet "acte de barbarie". Et la communauté musulmane réunionnaise fait part aujourd’hui avec la communauté catholique. Igbal Ingar, le président de la grande mosquée de Saint-Denis, a fait part de son soutien à l’évêque.
 

Un nouveau symbole attaqué


"Voilà un deuxième symbole qui est attaqué, déplore ce responsable musulman local. Après la maison de l’enseignement, c’est-à-dire l’école, maintenant c’est la maison de Dieu qui est attaquée. C’est du terrorisme pur, on est horrifié, scandalisé et en aucun cas on ne peut trouver aucune excuse à cette barbarie".

Igbal Ingar poursuit : "Nous devons être solidaires, tout le monde ensemble, avec le corps enseignant, avec le monde religieux mais aussi avec les forces de l’ordre, parce qu’il faut absolument que nous arrivions à arrêter ce terrorisme qui est une barbarie. Dans la maison de Dieu, on a égorgé des personnes qui étaient en train de prier. C’est inqualifiable !"

Le représentant de la grande mosquée de Saint-Denis fait donc également référence à l’assassinat de Samuel Paty, le professeur d’Histoire-Géographie décapité par un homme d’origine tchétchène le 16 octobre dernier à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines.


"Aucune religion n’appelle à tuer !"


Le Groupe de dialogue inter-religieux de La Réunion réagit lui aussi par l’intermédiaire de son secrétaire, Omar Issop Banian : "Le groupe de dialogue a réagi et par l’entremise de toutes les confessions qui sont représentées, nous présentons nos plus profondes et sincères condoléances aux familles endeuillées de Nice, et aussi à la famille du professeur que nous n’oublions pas. Nous nous associons à tous les catholiques de France, à tous les Chrétiens de Nice notamment qui ont été endeuillés hier par ce terrible attentat pour lequel nous ne trouvons plus aucun vocabulaire, tellement nous sommes atterrés".

Pour Omar Issop Banian, cette nouvelle attaque terroriste est "insupportable" en plus d’être "un non-sens" : "On ne tue pas un croyant dans un temple en train de prier ou de méditer. Aucune religion n’appelle à tuer !" Le Groupe de dialogue inter-religieux envisage d'organiser un hommage solennel et officiel dans les prochains jours.

Regarder le reportage de Réunion La 1ère :
 
Le groupe de dialogue inter-religieux réagit suite aux récentes attaques terroristes
Les Outre-mer en continu
Accéder au live