publicité

Canne : la grève des planteurs continue et se durcit

L’avenir des planteurs est en question depuis la semaine dernière. Les négociations autour de la convention canne 2017/2021 sont tendues. Les adhérents de la FDSEA manifestent et bloquent Tereos depuis ce matin.

© Réunion1ère
© Réunion1ère
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Depuis la semaine dernière, les planteurs affiliés à la FDSEA ont engagé un bras de fer avec les usiniers. Ils sont mobilisés pour obtenir une revalorisation du prix de la tonne de canne. Ils touchent actuellement 39 € et demandent 45 € par tonne, soit une augmentation de 6 €.
Afin de faire plier le groupe Téreos, l’usinier et unique interlocuteur, les manifestants ont bloqué les entrées des usines de Bois-Rouge et du Gol dès l’aube de ce lundi 29 mai 2017.
© Suzette Emma (Réunion1ère)
© Suzette Emma (Réunion1ère)
Reste à savoir, si ce coup de force aura des répercussions sur les négociations de la convention canne 2017/2021.
 
La fin des quotas en octobre 2017
 
Les industriels ont perçu une enveloppe de 28 millions d’€ pour compenser le différentiel du coût de production d’une tonne de sucre de canne, par rapport à une tonne de sucre de betterave. Cette manne financière est réservée aux usiniers.
Dans le même temps, les planteurs s’inquiètent de la fin de la garantie des prix avec la fin des quotas le 1er octobre 2017.
Cette date butoir inquiète la profession. Quel avenir ?
 
38 millions d’€ promis par Hollande
 
François Hollande, président de la République de passage à La Réunion en 2015, avait promis le versement de 38 millions d’€ par l’état afin de compenser la fin de la garantie du prix de la tonne achetée aux planteurs. Depuis, les agriculteurs attendent et espèrent.
Les négociations sur la future convention canne 2017/2021 ont été le détonateur pour la FDSEA.
Le syndicat des jeunes agriculteurs manifestent depuis la semaine dernière pour obtenir une revalorisation des prix. Des revendications entendues par les usiniers qui se disent d’accord pour alerter Paris sur l’urgence de débloquer les 38 millions d’€ promis. 

En images avec Steve-Henry Peeters et Rodolfo Ozan
Les planteurs manifestent contre Téréos

La sucrerie du Gol à Saint-Louis a été aussi bloquée par les manifestants  ce lundi
En images avec Laurent Figon et Laurent Josse
Le blocage de l'usine du Gol par les planteurs

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play