publicité

Le caporal-chef décoré par erreur pour acte de courage a rendu sa médaille

Le caporal-chef des Faszoi, décoré pour acte de courage pour avoir commis un acte héroïque, a dû rendre sa médaille. Il affirmait avoir sauvé des vies lors d'un accident dramatique à Bras-Panon en juillet dernier. Un mensonge qu'a dénoncé par le père de la fillette décédée dans la tragédie.

© D.R
© D.R
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
C'est une première en France, un militaire décoré pour acte de courage a été contraint de restituer sa décoration. Après enquête des services de l'armée, "le général commandant du SMA a décidé le retrait du témoignage de satisfaction et demandé que des mesures disciplinaires soient prises au niveau réglementaire", sous-entendu à l'encontre le caporal-chef, précise le colonel Philippe Vidal dans un communiqué. 

Une fillette de 9 ans décède des suites de ses blessures 

Le 16 juillet 2017 dans l'après-midi, un conducteur ivre s'engage sur la quatre-voies à contresens et vient percuter la berline qui arrive en face. Le bilan est dramatique. Le chauffard meurt dans la collision qui embrase les deux voitures, une enfant de 9 ans décède quelques jours plus tard de ses blessures. Le père de famille qui malgré le choc est parvenu à extraire sa famille du brasier. Son enfant succombe le lendemain à l'hôpital.

Le père de famille veut rencontrer le militaire 

Trois mois se sont écoulés , le père de famille pleure sa fillette quand il apprend qu'un militaire a été décoré pour acte de courage. Le caporal-chef affirme qu'il est intervenu pour sortir la famille de la voiture et les protéger des flammes. Le père de famille ne comprend pas, puis réagit. En mémoire de sa fille, il est contraint de dénoncer le mensonge. Après enquête, le militaire est démasqué, il doit rendre sa médaille. Un mensonge qui devrait lui coûter sa carrière...

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play