Coronavirus : 151 cas confirmés et 98 patients guéris à Madagascar

coronavirus
Distribution de CVO à Madagascar
©Capture d'écran Facebook
Le CCO qui lutte contre le Covid-19, à Madagascar comptabilise 151 cas confirmés. La Grande île a fermé sa frontière Nord avec les Comores. Soprano est arrivé, dans l'archipel, au chevet de son père, la première victime comorienne. Cette pandémie et ces drames, vont-ils relancer l'union africaine ?
Dix-neuf nouveaux cas ont été recensés à Madagascar pendant le week-end, soit un total de 151 patients confirmés ce lundi 4 mai 2020. Les derniers chiffres relevés par les services sanitaires faisaient également état de 98 malades guéris.

À la lecture des derniers bulletins, Andry Rajoelina, a décidé : "Suite à cette brusque évolution de la situation, nous devons faire du contact-pressing, c’est-à-dire, contrôler le port de cache bouche et l’application de toutes les mesures barrières. La société Ambatovy est mise en quarantaine, et personne ne peut y entrer ni en sortir, pour juguler la propagation rapide de la maladie", écrit Madagascar-Tribune.
 

Le père de Soprano emporté par le Covid-19


Afin de lutter contre la pandémie, Madagascar a fermé sa frontière Nord. La veille sanitaire a été renforcée de Nosy Be à Boeny depuis l'officialisation de l'apparition du Coronavirus aux Comores. Une annonce qui n'a pas surpris ses voisins, tant la rumeur de l'arrivée de l'épidémie avait déjà été évoquée, hors des frontières de l'archipel.

Ce week-end, le célèbre chanteur franco-comorien Soprano a confirmé que son père, domicilié aux Comores, est décédé du Covid-19. Il avait tout mis en œuvre pour le faire évacuer vers La Réunion, mais le transfert n'aura jamais lieu. Soprano est arrivé dans l'archipel, dimanche.

Les Comores auraient officialisé trois cas de Covid-19 sur l'archipel.
 

"Afrique, continent de la Renaissance"


À Madagascar, outre la gestion de la crise du Covid-19, Andry Rajoelina, le président, s'emploie à unir l'Afrique dans la lutte contre cette pandémie. Il s'appuie, entre autres sur le Covid-Organics, "tisane" qui permettrait de se prémunir de la maladie et, à fortes doses, de la combattre. La Guinée-Équatoriale a passé commande et d'autre pays se disent très intéressés. 

Vendredi, le chef de l'État, s'entretenait par visioconférence avec les présidents du Mali, de l'Égypte, du Congo et du Rwanda. En préambule et en résumé de cette conversation, Andry Rajoelina a déclaré : "C’est l’heure de la solidarité africaine". Il a été question du CVO, mais plus généralement de l'Union africaine. Un souhait par Ibrahim Keïta, président du Mali voit une : "Afrique, continent de la Renaissance".