Covid-19 : le couvre-feu sera-t-il avancé à 20 heures ce week-end à La Réunion ?

coronavirus
Le couvre-feu est en vigueur à La Réunion.
Le couvre-feu est en vigueur à La Réunion. ©Imaz Press

Pour freiner la propagation du coronavirus et de ses variants, La Réunion est sous couvre-feu généralisé depuis mercredi soir de 22h à 5h, et pour deux semaines. Le préfet a prévenu, si le nombre de cas augmente encore, le couvre-feu sera avancé à 20 heures ce week-end.

Le couvre-feu sera-t-il avancé à 20 heures ce week-end ? Le préfet de La Réunion, Jacques Billant, devrait répondre à cette question dans la journée. Pour lutter contre la propagation du Covid-19 et de ses variants, La Réunion est sous couvre-feu généralisé depuis mercredi soir de 22h à 5h, et pour deux semaines.

Toujours plus de cas et de variants

Lors de sa dernière prise de parole, mardi, Jacques Billant a prévenu : si le nombre de cas augmente encore, le couvre-feu sera abaissé à 20 heures dès ce week-end. Il pourrait même tomber à 18 heures la semaine prochaine, si le taux d'incidence dépasse les 125 cas pour 100 000 habitants.

L’autre seuil fixé par le préfet c’est un taux d'incidence à 150 cas pour 100 000 habitants et une forte tension sur le système hospitalier qui conduirait à un confinement.

Selon les derniers chiffres publiés mercredi soir, la situation continue de se dégrader. Le taux d’incidence hebdomadaire était de 101 cas pour 100 000 habitants. En sept jours, l’île compte quatre décès supplémentaires, 856 nouveaux cas de coronavirus, et de plus en plus de variants sud-africain.

Hospitalisation en hausse

Du côté de l’hôpital, le nombre hebdomadaire d’admission en médecine et en réanimation est en augmentation. Le département compte 130 patients covid hospitalisés, dont 55 en réanimation. 51 % des lits de réanimation sont occupés par des patients Covid.

Réduire les contacts sociaux et les déplacements

Face à la dégradation de la situation sanitaire, le préfet de La Réunion compte sur le couvre-feu pour réduire les contacts sociaux et les déplacements en soirée, mais aussi entre communes. Tout contrevenant s’expose à une amende de 135 € pouvant être portée à  3 750 € en cas de récidive. Les forces de l’ordre sont mobilisées dans l’île pour faire respecter la mesure.

Une attestation dérogatoire

Sous couvre-feu, les sorties et les déplacements sans attestation dérogatoire sont interdits entre 22h et 5h. L’attestation est téléchargeable ci-dessous :

Attestation de déplacement dérogatoire

 

Des dérogations

Des dérogations sont prévues sur présentation d'une attestation pour les motifs suivants :

  • les déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle ou le lieu d'enseignement et de formation,
  • les déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l'achat de produits de santé,
  • les déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d'enfants, pour convocation judiciaire ou administrative,
  • les déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative,
  • les déplacements pour participer à des missions d'intérêt général,
  • les déplacements liés à des transits pour des déplacements de longues distances.