Covid-19 : le préfet rencontre les maires, le ministre de la santé estime que "la situation est extrêmement tendue" à La Réunion

coronavirus
Le ministre de la santé estime que "la situation est extrêmement tendue" à La Réunion.
Le ministre de la santé estime que "la situation est extrêmement tendue" à La Réunion. ©Imaz Press

Quelle stratégie adopter face aux Covid-19 à La Réunion ? Le préfet rencontre les 24 maires de l’île, ce mercredi 24 mars. Il estime que les chiffres sont stables, alors que le ministre de la Santé, s’inquiète d’une situation "extrêmement tendue" dans l’île.

Le rendez-vous hebdomadaire entre le préfet de La Réunion, Jacques Billant, et les 24 maires de l’île a été décalé de 24 heures. Il se tient, ce mercredi 24 mars, avec toujours l’objectif de déterminer ensemble la stratégie à adopter face à la propagation du Covid-19 à La Réunion.

Une situation "extrêmement tendue" pour le ministre

Ce rendez-vous intervient au lendemain de cette déclaration du ministre de la Santé, Olivier Véran. Répondant aux critiques de la députée réunionnaise, Nadia Ramassamy, hier, à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé a expliqué que la situation sanitaire était "extrêmement tendue" à La Réunion où il faut encore accélérer la vaccination.

Regardez les précisions de Réunion La 1ère :

Le ministre de la Santé estime que la « situation est extrêmement tendue » à La Réunion

 

"La situation reste stable" pour la préfecture

Pourtant, lors de la publication des chiffres de la semaine, hier, le préfet de La Réunion et l’Agence Régionale de Santé ont estimé que la situation sanitaire était "stable" dans l’île.

En réalité, les chiffres sont relativement stables, par rapport à la semaine précédente, mais ils restent particulièrement élevés. De nombreux indicateurs sont dans le rouge.

Des chiffres stables, mais élevés

Les autorités ont annoncé, hier, les décès de 15 patients covid en une semaine, dont 13 Réunionnais. Le patient le plus jeune est âgé de 45 ans. La semaine précédente, seize décès étaient à déplorer, dont onze Réunionnais, et la plus jeune victime était âgée de 50 ans.

Par ailleurs, les autorités ont annoncé, hier, 930 nouveaux cas de covid 19, du 13 au 19 mars dans l’île. Il y en avait 902 la semaine précédente. Le taux d'incidence est passé de 106 à 109 pour 100 000 habitants. Dix communes de l’île affichent des taux d’incidence supérieur à 100, et Le Port reste la commune la plus touchée avec un taux d'incidence à 208 pour 100 000 habitants.

Les variants sont aussi de plus en plus présents. Ils représentent désormais 61,2% des cas de covid dans le département.

Du côté des foyers de contamination, 33 clusters ont été annoncés hier, contre 24 la semaine précédente. Sur ces 33 clusters, dix sont considérés de 'criticité élevée'.

Enfin, au 22 mars, 52 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs au Covid-19 sur les 122 lits de réanimation comptabilisés sur le territoire réunionnais. Un chiffre en légère diminution, par rapport à la semaine passée où 57 lits de réanimation étaient occupés. Toutefois depuis cinq semaines maintenant, plus de 50 lits de réanimation sont occupés quotidiennement.

Le couvre-feu reconduit jusqu’au 5 avril

C’est dans ce contexte que se tient, cet après-midi, la réunion entre le préfet et les maires. Selon nos informations, la préfecture ne devrait pas prendre de nouvelles mesures restrictives pour le moment. 

Elle a déjà annoncé que le couvre-feu de 18h à 5h était reconduit jusqu'au 5 avril. Il est en vigueur depuis deux semaines maintenant.

Hier, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a surtout insisté sur la nécessité "d’accélérer la vaccination à La Réunion". Seulement 3.5% de la population a reçu la première dose de vaccin. Des difficultés d’approvisionnement demeurent comme partout Outre-mer. Les 52 000 doses supplémentaires annoncées soir par le ministre pour les semaines à venir pourrait permettre d’atteindre l’objectif de 70 000 Réunionnais vaccinés d’ici fin avril.