Covid-19 : un variant réunionnais détecté, 70 cas identifiés

coronavirus
Un variant réunionnais du Covid-19 détecté par le CYROI.
Un variant réunionnais du Covid-19 détecté par le CYROI. ©Imaz Press

Ce lundi 17 mai, les chercheurs de l'Université de La Réunion de l’unité UMR Pimit, au CYROI, annoncent avoir identifié un variant réunionnais dans l’île. Il y aurait 70 cas confirmés de ce variant réunionnais qui serait moins virulent que les autres. Explications.

Un variant réunionnais circule désormais dans le département. Ce lundi 17 mai, les chercheurs de l'Université de La Réunion de l’unité UMR Pimit, au CYROI (Cyclotron Réunion Océan) annoncent avoir identifié un "variant péi". Il y aurait 70 cas confirmés de cette souche locale, nommée B1 622.

Un variant surveillé depuis mars

"Ce variant réunionnais est dans les radars du CYROI (Cyclotron Réunion Océan) depuis le mois de mars, explique à Réunion La 1ère le docteur, Patrick Mavingui, responsable de l’unité UMR Pimit, au CYROI. Il se rapprocherait d’un variant qui aurait peut-être circulé en Afrique au début de la crise sanitaire".

70 cas recensés

Selon les chercheurs de l’Unité mixte de recherche "Processus Infectieux en Milieu Insulaire Tropical" (PIMIT), il y aurait une dizaine de mutations spécifiques à ce variant réunionnais. Sur 70 cas recensés, un seul patient atteint a été hospitalisé, mais il présentait des comorbidités sans rapport avec le variant réunionnais.

Un variant moins dangereux

Toujours selon les scienfiques, "ce variant réunionnais serait moins dangereux et moins virulent que les autres variants". "Mais il faut rester vigilant et le surveiller, car on ne sait jamais comment il peut évoluer", met en garde le docteur Patrick Mavingui.

Depuis janvier dernier, le docteur Mavingui et l’Unité mixte de recherche "Processus Infectieux en Milieu Insulaire Tropical" (PIMIT) mènent leurs recherches au Cyclotron Réunion Océan Indien (CYROI) de Saint-Denis. Les scientifiques sont équipés pour séquencer les génomes du coronavirus et ont la possibilité de détecter tous types de variant présents dans l’île.

L’Agence Régionale de Santé de La Réunion a été informée de ces travaux de recherches sur ce variant réunionnais. Elle devrait communiquer dans les jours qui viennent.