Déconfinement en métropole : une lueur d'espoir pour les professionnels du tourisme

tourisme
Résidence Hôtelière Ness
©Laurent Figon
Le secteur touristique peine à sortir la tête hors de l'eau. Seulement, 20 000 réservations pour le 1er semestre 2020. A l'approche de la fin d'année, la situation reste critique. Avec l'annonce du déconfinement dans l'Hexagone, les professionnels espèrent une reprise même minime de l'activité. 
Sable chaud, mer bleu turquoise et flamboyant, l'été austral approche à grands pas, mais la crise sanitaire est passée par là. Cette année, le secteur touristique réunionnais a été fortement touché. Seulement 20 000 réservations ont été comptabilisées pour le 1er semestre 2020, alors qu'on en comptait 50 000 en 2019, pour la même période. 
 

Un déconfinement prévu le 15 décembre 

Lors de son allocution télévisée, le mardi 24 novembre, le Président de La République, Emmanuel Macron a annoncé un déconfinement pour le 15 décembre, accompagné d'un assouplissement des restrictions sanitaires dans l'Hexagone. Mais cela ne sauvera pas cette année 2020, estiment les professionnels. "J'espère que cela va permettre aux touristes de repenser cette notion de voyage, plus sereinement", confie David Vésèl, directeur d'exploitation de la Villa Delisle. 

D'autres professionnels sont moins confiants quant à la reprise en cette fin d'année. Ils espèrent qu'ils auront plus de chance en 2021. "Pour le 15 décembre, c'est un peu court. Je pense que les gens vont avoir du mal à s'organiser aussi vite", explique David Romy, directeur de l'hôtel Battant des Lames. "En tout cas, j'espère que dans les mois qui suivent, les gens vont être tentés, justement de se déconfiner, en sortant du territoire hexagonal".

(Re)voir le reportage de Réunion La 1ère : 
 
Les déplacements seront à nouveau possibles entre l'Hexagone et La Réunion, une annonce du premier ministre qui était attendue par les professionnels du tourisme


La fin des motifs impérieux 

Le Premier ministre, Jean Castex, a répondu aux attentes des acteurs du tourisme, puisqu'il a annoncé la reprise prochaine des vols entre l'Hexagone et les outre-mer, tout en confirmant le maintien du test PCR obligatoire pour les voyageurs. Pour Patrick Serveaux, président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH) : "il faut rester vigilant pour préserver la sécurité dans ce département", confiait-il dans le journal télévisé de Réunion La 1ère. Avec la levée des motifs impérieux, il faudra quand même patienter avant la reprise du secteur touristique.
 

Le tourisme c'est comme un navire. Il faut un certain temps pour le réarmer. Il faut qu'il y ait des avions en place. Il faut que les clients se décident à repartir en vacances. Pourtant, il faut que notre département reste "safe".

Patrick Serveaux, président de l'UMIH


(Re)voir l'interview de Patrick Serveaux, président de l'UMIH, invité de Réunion La 1ère : 

itw Patrick Serveaux, président de l'UMIH

 

Soutenir le tourisme local 

Mercredi 25 novembre, la Région Réunion a adopté, en assemblée plenière, une motion d'urgence afin de financer une campagne de promotion de la destination Réunion, auprès des voyageurs métropolitains. La collectivité propose d'accompagner l'ensemble des acteurs de la filière dans la construction de "packs spécifiques" permettant de respecter les protocoles sanitaires et les gestes barrières, afin de mieux protéger la population Réunionnaise.