réunion
info locale

Dégradation de paillotes à l’Ermitage : le procès de deux militants est renvoyé

justice
Clément Dubar et Anthony Cayambo sont devant la Justice.
Clément Dubar et Anthony Cayambo sont devant la Justice. ©OLIVIER DE LARICHAUDY
Le procès de Clément Dubar et Anthony Cayambo est renvoyé au 12 mars 2019. Les deux militants du Kolèktif Union Rényoné Responsab comparaissent pour dégradations de restaurants de plage à l’Ermitage.
 
Ils se sont rendus devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis ce lundi 1er octobre. Clément Dubar et Anthony Cayambo comparaissent libres. Ils sont poursuivis pour dégradations de paillottes à l’Ermitage. Leur procès a finalement été renvoyé suite à un décès dans la famille d’un des avocats. Il se tiendra le 12 mars 2019. Les deux membres du Kolèktif Union Rényoné Responsab restent toutefois sous contrôle judiciaire, avec obligation de pointage et de rester éloignés du co-auteur présumé et des restaurants de l’Ermitage.
 

"Les responsables ne sont pas là"

A la barre comme à la sortie de l’audience, Clément Dubard et Anthony Cayambo ont affiché une certaine désinvolture. Malgré l’accusation de dégradation en réunion qui pèse contre eux, ils restent confiant quant à l’issue de cette affaire.

"J'estime ne pas être à ma place, car les responsables que sont le préfet, le maire et les anciens maires, toutes ces personnes qui prétendent défendre le domaine maritime ne sont pas là", avance Anthony Cayambo. 

Ecoutez Anthony Cayambo au micro d'Olivier de Larichaudy :

Interview de Cayambo

 

Les faits 

Clément Dubar et Anthony Cayambo avaient été placés en garde à vue en avril dernier. Une manifestation contre les restaurants de plage avait dégénérée à l’Ermitage. Les manifestants dénonçaient l’occupation présumée illégale du domaine public maritime par plusieurs restaurants de plage.
 
Publicité