réunion
info locale

Emmanuel Macron détaille un plan de 20 actions pour l’emploi à La Réunion

président de la république
Emmanuel Macron à Saint-Paul, jeudi 24 octobre.
Emmanuel Macron à Saint-Paul, jeudi 24 octobre. ©Nordine Bensmail
Un "plan Pétrel" comprenant 20 actions pour l’emploi à La Réunion a été annoncé par Emmanuel Macron au deuxième de jour de sa visite dans l’île, ce jeudi 24 octobre. Il prévoit notamment 12 000 contrats aidés d’ici 2022. Le détail ici.
Emmanuel Macron décrit un "plan massif pour l’emploi à La Réunion". Il annonce qu’il comprend 20 actions et s’intitule le "Plan Pétrel", du nom d’un oiseau migrateur local qui revient au bout de plusieurs années à La Réunion.

Après avoir parlé d’avenir et de stratégie indo-pacifique hier, Emmanuel Macron a détaillé à Saint-Paul, ce jeudi 24 octobre, son discours à très attendu sur l’emploi et "le quotidien" des Réunionnais. Selon lui, "la situation de l’emploi est la cause de la souffrance dans les familles réunionnaises et la base de l’indignation face au coût de la vie". "Nous avons décidé d’essayer ensemble, affirme-t-il avant de s’exprimer en créole "Pa kapab lé mor san essayé"".

Retrouvez ici les annonces d'Emmanuel Macron dans son discours pour l'emploi à Saint-Paul :  

12 000 PEC

Lors d’une conférence de presse donnée depuis la mission locale de l’ouest à Saint-Paul, le chef de l’Etat a développé son plan pour l’emploi. Entre 2019 et 2022, il annonce 12 000 PEC (Parcours Emplois Compétences) par an. "12 000 emplois aidés par an, maintenus, stabilisés, précise-t-il. C'est un minimum, amortisseur absolument indispensable, sur une durée de 3 ans, avec un suivi".
 

Une formation qualifiante

Emmanuel Macron annonce la formation de 5000 demandeurs d'emploi de plus par an, dès 2020. "Un investissement pour le territoire", ajoute-t-il. Il assure que 66 000 demandeurs d’emplois pourront bénéficier d’une formation d’ici 2022. "Il s’agira de formations qualifiantes dans des secteurs qui recrutent", assure Emmanuel Macron. "La formation est un levier pour créer plus d'emploi local". "Il faut investir sur les gens, éduquer et former", rajoute-t-il. 
 

Dispositif "Emploi Réunion"

Un dispositif "Emploi Réunion" sera lancé au 1er janvier 2020, à destination des personnes en difficultés qui habitent un quartier "politique de la ville", pour "aller chercher ceux qui sont loin de l’emploi".

"L'employeur qui les embauche ne paiera pas de charges et bénéficiera d'un accompagnement de 15 000 euros s'il donne un CDI et 7000 s'il embauche en CDD",
détaille Emmanuel Macron. "Dans les secteurs stratégiques, l'employeur aura zéro charge jusqu'à deux smic et un accompagnement de 7500 euros pour un CDD, et 15 000 euros pour un CDI", explique Emmanuel Macron. Il s’agit d’un dispositif similaire à celui des "emplois francs", mais "boosté" à La Réunion.

Regardez l'entretien accordé à Réunion La 1ère : 
Visite présidentielle : Emmanuel Macron répond aux questions de Réunion la 1ère
 

La réforme du RSA

Au sujet du RSA (Revenus de Solidarité Active), le chef de l’Etat a confirmé une annonce déjà faite par la ministre des Outre-mer, Annick Girardin. Ils seront désormais financés par l’Etat et non plus par le Département.
 

Des micro-crédits de 15 000 euros

Destiné à la création d’activité, des micro-crédits de 15 000 euros seront mis à disposition pour accompagner les projets de reconversion. Le chef de l’Etat annonce que 100 projets de jeunes seront soutenus chaque année pour encourager la création d’entreprise.

Selon Emmanuel Macron, ce "plan massif pour l’emploi" sera financé à hauteur de 700 millions d’euros d’ici 2020. Le préfet fera le point tous les trimestres sur l’avancement de ce plan emploi.

Le reportage d'Indranie Pétiaye : 
©reunion

Suivez ici minute à minute notre direct de la visite présidentielle en cliquant ici. 
Publicité