En attendant la reprise le 19 mai, c'est l'impatience dans les restaurants, galeries commerciales, et le monde culturel

coronavirus
Galerie commerciale fermée
Les galeries commerciales de l'île sont fermées depuis plusieurs semaines. ©Imaz Press

Le couvre-feu repoussé à 19h dès samedi, la réouverture des terrasses des bars et restaurants et des galeries commerciales le 19 mai, le retour de la culture : les professionnels réagissent à l’allègement des mesures sanitaires présentées par le préfet, jeudi 6 mai.

"Il est temps", c’est le sentiment général de nombreux professionnels réunionnais à l’annonce, jeudi 6 mai, de l’allègement des mesures de lutte contre le covid-19 à La Réunion. Le préfet, Jacques Billant, a présenté hier son plan "progressif" d’allègement des mesures sanitaires. Dès ce samedi, le couvre-feu est repoussé de 18h à 19h dans le département.

Le regret de ne pouvoir rouvrir plus tôt

Le 19 mai sera la prochaine étape importante avec la réouverture des terrasses des bars et restaurants. En terrasse, les tables devront être espacées d'au moins deux mètres et seront limitées à six personnes maximum. "Nous n’avons pas le choix, nous allons essayer de bricoler pour ouvrir nos terrasses le 19 mai", commente agacé Laurent Settama, restaurateur à Sainte-Suzanne.

Regardez son témoignage sur Réunion La 1ère :

Interview d’un restaurateur, Laurent Settama

 

Il se dit "asphyxié financièrement et aurait aimé pouvoir rouvrir depuis le 4 mai", date à laquelle les hôtels ont eux pu rouvrir leurs terrasses à la restauration. "On nous demande encore un effort alors que nous sombrons dans la misère sociale", assure-t-il. Les cafés et les restaurants de l’île pourront rouvrir totalement, y compris leurs espaces en intérieur, qu'à partir du 9 juin.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

La déception des restaurateurs qui doivent encore attendre pour rouvrir

 

Déjà des milliers d’euros de chiffre d’affaire perdus

Au 19 mai, le préfet annonce aussi la réouverture des commerces non alimentaires des galeries commerciales de plus de 10 000m2. Là encore les réactions sont mitigées. Les commerçants des galeries espéraient rouvrir dès ce week-end.

"Nous sommes bons élèves dans l’application des gestes barrières et des jauges, il n’y a jamais eu de cluster dans les galeries commerciales, affirme Mohamed Jina, conseil des commerces et des services de La Réunion (CCSR). Nous étions persuadés que le préfet allait entendre nos requêtes".

Mohamed Jina rappelle que "400 commerces sont fermés dans les galeries commerciales depuis le 11 février pour certains et depuis le 6 avril pour d’autres". "C’est 2 500 salariés sans travail et à ce jour, nous sommes déjà à plus de 100 000 euros de chiffre d’affaire perdus", rappelle-t-il.

Regardez son interview sur Réunion La 1ère :

Interview de Mohamed Jina, représentant des commerçants de galeries

 

Rouvrir les salles de spectacle avec des jauges, "mieux que rien"

Au 19 mai toujours, les musées, cinémas, salles de spectacle et théâtres pourront à nouveau ouvrir leurs portes en accueillant un public assis, dans la limite de 800 personnes en intérieur et 1 000 personnes en extérieur.

"Il est temps pour nous, pour les artistes et pour les gens", a réagi sur Réunion La 1ère ce matin, Gilles Cailleau, directeur du Séchoir, à Saint-Leu. "Il y a des conditions à la réouverture, mais c’est mieux que rien et puis la notion de progressivité est importante, on ne peut pas rouvrir n’importe comment", poursuit Gilles Cailleau. Le Séchoir devrait rouvrir au public adulte dès le mois de juin.

Regardez son interview sur Réunion La 1ère :

 

Enfin, au 19 mai, le préfet a aussi annoncé la réouverture des établissements sportifs de plein air et la reprise des manifestations sportives dans la limite de 1 000 spectateurs en extérieur. Les sports collectifs, la danse avec contact et les sports de combat resteront en revanche encore interdits.