Hausse des prix à Maurice : affrontements avec la police après l'arrestation d'un leader de la manifestation

océan indien
Manifestation contre la vie chère à Maurice dégénère après l'arrestation d'un leader
Vendredi soir, plus de 200 personnes se sont rassemblées aux portes des Casernes Centrales pour réclamer la remise en liberté de "Darren l’activiste", interpellé plus tôt à Camp-Levieux ©L'Express de Maurice
La tension reste vive à l'île Maurice où l'arrestation d'un des organisateurs de la manifestation contre la hausse des prix, cette semaine, a conduit hier à une nuit d'affrontements entre ses soutiens et les membres des forces de l'ordre.

Le quartier de Camp Levieux, à Beau Bassin Rose-Hill, est au cœur des tensions qui secoue l'île Maurice depuis quelques jours. A l'origine de ces tensions, les hausses successives du prix du gaz et du carburant qui ont conduit à une manifestation, mercredi 20 avril.

Des barrages avaient ainsi été installés dans les rues de cette localité, jusqu'à l'intervention des forces de l'ordre qui ont dispersé la foule et procédé à plusieurs arrestations.

Le reportage de Réunion La 1ère :

Retour sur la nuit d'affrontements entre manifestants contre la vie chère et les forces de l'ordre, à Maurice, vendredi

L'arrestation qui a mis le feu aux poudres

Mais comme certains le craignaient, cette poussée de fièvre s'est finalement étendue à d'autres quartiers. C'est l'arrestation de l'un des leaders de cette manifestation qui a mis le feu aux poudres, hier.

Dominique Deeseeal, surnommé "Darren l'activiste" sur les réseaux sociaux, a été interpellé ce vendredi 22 avril. Il lui est reproché sa "participation à deux manifestations illégales tenues le 20 avril" ainsi que "l'utilisation de son compte Facebook, la veille, pour poster un message haineux", rapportent nos confrères de L'Express de Maurice.

Dominique Deeseeal, surnommé "Darren l'activiste" arrêté à Maurice manifestation contre la vie chère
Dominique Deeseeal, surnommé "Darren l'activiste" a été déféré ce samedi matin ©L'Express de Maurice

Manifestation aux portes des Casernes centrales

Le leader qui appelait à une nouvelle manifestation contre la hausse des prix a été conduit au commissariat de Rose-Hill où il aurait été victime de brutalité policière, selon son avocat, Me Akil Bissessur.

"Darren l'activiste" a alors été transféré aux Casernes centrales, à Port Louis, où plusieurs de ses soutiens sont arrivés en nombre pour réclamer sa remise en liberté.

Une situation toujours tendue ce samedi

En réponse aux jets de projectiles, la police anti-émeute a eu recours à du gaz lacrymogène pour disperser la foule, aux alentours de 23 heures. Dans le même temps, à Camp Levieux, de violents affrontements ont eu lieu entre la police et des manifestants armés notamment de cocktails molotov.

Des incidents ont également éclaté à Barkly, toujours à Rose-Hill, ou encore à Trou-d'Eau-Douce, à l'Est de l'île Sœur. L'ambiance était toujours tendue ce samedi, au réveil dans plusieurs villes, et notamment à Baie du Tombeau.

A Barkly, un jeune homme de 28 ans a reçu un projectile de flashball dans le menton, tandis qu'un pompier qui se trouvait à Cité Vallijee a été blessé à la main après que la vitre d'un véhicule se soit brisée suite à un jet de projectile.

Déféré ce samedi matin devant la justice mauricienne, "Darren l'activiste" a finalement été libéré sous caution.

Le tramway à l'arrêt

Conséquences des manifestations de la nuit dernière, le service de tramway "Metro Express" a été interrompu. Ces manifestations interviennent alors que Pravind Jugnauth, le premier ministre mauricien, est en visite officielle en Inde.