"Le confinement doit être respecté, la crise sera longue", assure le préfet de La Réunion [ENTRETIEN]

coronavirus
Jacques Billant, préfet de La Réunion
Jacques Billant, le préfet de La Réunion. ©Imaz Press
En pleine gestion de la crise du coronavirus, le préfet de La Réunion, Jacques Billant, accorde un entretien à Réunion La 1ère, samedi 11 avril. Nombre de cas, durcissement du confinement, protection des Ehpad, pénurie de masques : il répond aux questions de Jean-Marc Collienne.
L'évolution du nombre de cas de Covid-19 à La Réunion, le durcissement du confinement, la protection des Ehpad, la pénurie de masques : le préfet de La Réunion répond aux questions de Jean-Marc Collienne. Dans un entretien accordé à Réunion La 1ère, Jacques Billant, détaille sa gestion de la crise du coronavirus dans l’île.

Retrouvez l'entretien ici :
Entretien entre le préfet Jacques Billant et Jean-Marc Collienne
 

"La crise sera longue"

La Réunion compte 388 cas de coronavirus à ce jour. "Un nombre plus faible de cas a été enregistré cette semaine", reconnaît le préfet de La Réunion qui estime que cela est du au respect "strict" du confinement. "Nous ne sommes pas au bout de cette crise, elle sera longue", prévient Jacques Billant qui reconnaît toutefois les "résultats positifs du confinement dans l’île". "La crise a démarré plus tard Outre-mer qu'en métropole, et notre anticipation permet d'avoir une lueur d'espoir, à condition que le confinement soit respecté", insiste le préfet qui a noté des "relâchements dans l'île".
 

Un couvre-feu n’est pas exclu

C'est pourquoi il a durci le confinement ces derniers jours en imposant la fermeture des commerces à 19 heures et l’interdiction des accès aux plages et aux sentiers littoraux. Si le confinement n'est pas suffisament respecté, le préfet ira encore plus loin. Jacques Billant n'hésitera pas à imposer "un couvre-feu à l’échelle communal ou départemental pour protéger la population".
 

La protection des Ehpad

Ce samedi 11 avril, La Réunion compte 388 cas de Covid-19, avec six nouveaux cas confirmés. Cette semaine, trois soignants travaillant en Ehpad ont été testés positifs au coronavirus. Pour le préfet de La Réunion, les "Ehpad sont des priorités au niveau national et local". "Un cordon sanitaire a été mis en place autour de ces établissements sensibles pour protéger les résidents, affirme Jacques Billant. Tous les soignants et nouveaux arrivants sont testés". 
 

Des masques arrivent

Interrogé sur le manque de masques à La Réunion, le préfet rappelle que "la pénurie est internationale et nationale". Il assure travailler avec l’Agence Régionale de Santé à la commande de masques. "Les stocks stratégiques sont en train d’être débloqués" pour le personnel médical et des masques "sont attendus la semaine prochaine" dans l’île grâce au "pont aérien" mis en place avec l’Hexagone, La Réunion et Mayotte, assure Jacques Billant.
 

Des prix sous surveillance

Le préfet a également rappelé qu'il serait "vigilant sur le niveau des prix". Il avait annoncé, hier, la mise en place d’un observatoire des prix et la reconduction du BQP, le Bouclier Qualité-Prix.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live