publicité

Migrants Sri-Lankais : les trois passeurs renoncent à faire appel

Trois marins indonésiens devaient être à nouveau devant la justice, jeudi 12 septembre, mais ils ont renoncé à faire appel. Le tribunal a donc confirmé les peines prononcées en première instance : entre 12 et 18 mois de prison pour "aide à l'entrée sur le territoire" de 120 migrants Sri-Lankais.

© DR
© DR
  • LP / GB
  • Publié le , mis à jour le
La Cour d'Appel de Saint-Denis devait examiner ce jeudi 12 septembre, à partir de 14 heures, le dossier des trois marins indonésiens accusés d’être des passeurs. Finalement, sur conseil de leurs avocats, les trois hommes se sont désistés de leur appel. Le tribunal a donc confirmé les peines prononcées en première instance. 
 

12 à 18 mois de prison

En mai dernier, ils avaient été condamnés à de la prison ferme pour "aide à l'entrée sur le territoire" de 120 migrants Sri-Lankais. Le tribunal correctionnel avait prononcé des peines allant de 12 à 18 mois de prison. En l'état actuel, ils pourraient donc être libre dès le début de l'année prochaine. 
 

Sur un bateau à Sainte-Rose

Les trois hommes ont été condamnés pour "aide à l'entrée ou au séjour irrégulier en bande organisée". Arrivés le 13 avril dernier, à Sainte-Rose, sur un bateau avec 120 Sri-Lankais à bord, les trois hommes disent avoir été piégé et être des victimes. Depuis leur arrestation, ils nient être passeurs.

Lors de leur procès au tribunal correctionnel, le 15 mai, deux des prévenus ont été condamnés à 12 mois de prison, le dernier à 18 mois. L'Indonésie souhaite l'extradition de ses trois ressortissants. Les trois prévenus sont détenus la prison de Domenjod.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play