publicité

La nomination de Virginie Chaillou-Atrous vers l'annulation. La succession de Sudel Fuma rouverte

Le rapporteur public du tribunal administratif de Saint-Denis demande l’annulation de la nomination de Virginie Chaillou-Atrous au poste de maître de conférences en « Histoire de l’esclavage. » La succession de Sudel Fuma est relancée…

© Réunion 1ère (annecy panon)
© Réunion 1ère (annecy panon)
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
La nomination de Virginie Chaillou-Atrous pour succéder au poste de maître de conférences en « Histoire de l’esclavage », poste occupé par Sudel Fuma, a largement dépassé  les murs de l’université.
L’annonce de la nomination de la jeune femme, en poste à Nantes, avait provoqué une levée de bouclier. Saisi, le juge des référés du tribunal administratif avait suspendu cette décision en juillet 2016 au motif du manque de quorum lors du choix de l’universitaire nantaise.
 
Une nouvelle consultation est lancée
 
Un an est passé, mais le sujet reste extrêmement sensible. Les motivations du rapporteur public étaient très attendues. Finalement, il confirme son premier jugement en annulant la nomination de Virginie Chaillou-Atrous pour le même motif (Ndlr : avis consultatif).
Désormais, une nouvelle consultation va être lancée. Virginie Chaillou-Atrous, interrogée par nos confrères du JIR, a réaffirmé son intention d’être candidate. Ce poste représente son Graal. Passionnée de l’histoire de La Réunion, elle est venue étudier ici pour décrocher ses diplômes et devenir une spécialiste de l’histoire de l’esclavage.
Reste à attendre la décision des magistrats qui rendront leur jugement dans trois semaines. 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play